Les sous-unités spécifiques de l'ARN polymérase I

par Frédéric Beckouët

Thèse de doctorat en Sciences biologiques. Gènes, génomes, cellules

Sous la direction de Pierre Thuriaux.


  • Résumé

    Rpa34 et Rpa49 sont deux sous-unités non-catalytiques de l’ARN polymérase I (Pol I) conservées de la levure à l’homme. Rpa34 s’associe au domaine N-terminal (entre les positions 63-et 119) de Rpa49. Cette fixation stabiliserait Rpa49. La délétion du domaine N-terminal de Rpa49 abolit l’association de Rpa34 avec l’ARN polymérase I. La mutation rpa34D ne provoque pas de défauts de croissance. Cependant Rpa34 devient indispensable avec top1D et avec rpa135-L656P ou rpa135-D398N deux mutants qui sont sensibles au mycophénolate. Néanmoins, ces défauts sont supprimés par la surexpression de Rpa49, renforçant ainsi l’idée que Rpa34 s’associe à Rpa49. Rpa49 est critique pour la fixation et la dissociation de Rrn3 lors des étapes d’initiation et d’élongation. Rpa49D (ou la délétion du domaine conservé C-terminal dans le mutant rpa49 ::HIS3) diminue le recrutement de Rrn3 sur le promoteur. Cependant cet effet est supprimé par la délétion du domaine N-terminl de Rpa43. Les mutants rpa49 sont également incapables de dissocier Rrn3 durant la transition entre l’initiation et l’élongation de la transcription. Le dimère Rpa49/Rpa34 facilite le recrutement de l’ARN polymérase I et la conversion de l’ARN polymérase I dans une forme compétente pour élongation.

  • Titre traduit

    Specific subunits of RNA polymerase I


  • Résumé

    Rpa34 and Rpa49 are non-catalytic subunits of RNA polymerase I (Pol I) conserved from yeast to man. Rpa34 binds a conserved domain between positions 63 and 119 of Rpa49 and this stabilises Rpa49 onto Pol I. Conversely, the rpa49-119,416 N-terminal deletion, with no binding domain, fails to recruit Rpa34 onto Pol I. Rpa34D grows like a wild type but is synthetic lethal with top1D (lacking a type I DNA topoisomerase) and with rpa135-L656P or rpa135-D398N, two viable but mycophenolate-sensitive Pol I mutants. These defects are suppressed by over-expressing Rpa49, further arguing for a close functional interaction between Rpa34 and Rpa49. In vivo, Rpa49 is critical for regulating the binding and release of Rrn3 during initiation and elongation. Rpa49D (or an rpa49::HIS3 mutant lacking the conserved C-terminal end of Rpa49) partly impairs the recruitment of Rrn3 to the rDNA promoter, but this defect is bypassed by the rpa43 35,326 N-terminal deletion. These rpa49 mutants are also unable to release the Rrn3 initiation factor from the elongating Pol I, and fully dissociate the elongating Pol I from its rDNA template. Rpa49, combined with Rpa34, therefore appears to facilitate Pol I recruitment and to convert it into an elongation-competent form lacking Rrn3.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (175 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 144-175

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(2007)223
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.