Contribution au confinement de fautes dans les systèmes auto-stabilisants

par Sammy Haddad

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Joffroy Beauquier.

Soutenue en 2007

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Les systèmes distribués modernes sont de plus en plus grands, complexes et par le fait sujets à des défaillances. Il est devenu indispensable de prévoir pour ces systèmes des mécanismes qui permettent de corriger automatiquement leurs fautes sous peine de ne jamais pouvoir garantir leur bon fonctionnement. Une des approches connues dans ce domaine est l'auto-stabilisation. Un système distribué auto-stabilisant permet de garantir un retour systématique à un comportement correct, sans aucune aide extérieure et ce après n'importe quelle défaillance transitoire. Cependant elle est encore peu utilisée car pour la plupart des systèmes auto-stabilisants existant le temps de stabilisation du système est proportionnel à ses grandes dimensions et non pas du nombre de fautes qui frappent le système. Or pendant ce temps de stabilisation rien n'est garanti sur le comportement du système. Nous avons étudié des notions de confinement de fautes et d'adaptativité en temps (temps de stabilisation proportionnel au nombre de fautes). Nous avons introduit les propriétés de 1-adaptativité et 1-fort qui garantit qu'un système corrigera une faute unique en un temps constant tout en garantissant que la faute sera confinée au seul processeur fautif. Nous avons dans ce cadre étudié un ensemble de conditions nécessaires et suffisantes à la 1-adaptativité dont nous nous sommes servis par la suite pour donner les premiers algorithmes auto-stabilisants 1-adaptatifs. Nous présentons ensuite un transformateur 1-fort qui permet de transformer n'importe quel système distribué auto-stabilisant silencieux en son équivalent 1-fort.

  • Titre traduit

    Contribution to fault confinement in self-stabilizing systems


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    The modern distributed systems are more and more complex and so more and more likely to have to face faults. It is necessary for these systems to have an automatic mechanism to correct these faults. One approach in the field of fault tolerance in distributed systems is self-stabilization. A self-stabilizing system has the property to reach from any initial configuration a configuration from which it starts to have a correct behavior. This property guarantees that after any transient failure the system can regain with no external help a correct behavior. But the self-stabilizing systems are not yet quiet often used. One reason for that is the fact that most of the existing self-stabilizing systems have a stabilization time proportional to their large dimensions and not proportional to the number of faulty process in the initial configuration. Whereas during the stabilization phase nothing is guaranteed on the system behavior. That is why we have studied notions of fault-containment and time-adaptivity (a stabilization time proportional to the number of faults in the initial configuration) in a self-stabilizing system. We have introduced the definitions of 1-adaptivity and 1-strong. A 1-adaptive self-stabilizing system has the property to correct any single fault in just one transition. Whereas a 1-strong algorithm guarantees in the case of a single fault a constant stabilization time and the confinement of the fault to the single faulty process. We have first studied necessary and sufficient properties and conditions to get 1-adaptive algorithms. We have then, thanks to this properties, given the first 1-adaptive algorithms. Finally we present a 1-strong transformer that transforms any silent self-stabilizing algorithm in a 1-strong self-stabilizing algorithm.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (147 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 143-147

Où se trouve cette thèse ?