Figures du silence : dits et écrits sur les tables de salle de classe

par Sandra Albernaz de Medeiros

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Alain Vulbeau.

Soutenue en 2007

à Paris 10 .


  • Résumé

    Ce travail est consacré à l’étude des dessins et des écrits que l’on trouve sur les pupitres d’un important collège traditionnel de la ville de Rio de Janeiro, Brésil. Nous avons accompagné les classes de sixième et de septième pendant deux ans, ce qui nous a permis de photographier les pupitres et de connaître les personnes concernées : les élèves, plusieurs professeurs, le personnel administratif, les personnes chargées du nettoyage, le médecin scolaire, les gardiens, les surveillants (pour la discipline). L’âge des élèves observés varie entre 11 et 15 ans. C’est la méthode ethnographique qui nous a servi de guide. On expose une description physique du collège, suivie d’une brève histoire et d’une contextualisation de son actuelle situation. La table de salle de classe est comparée à des tablettes en cire, comme celles que mentionne Roger Chartier. Les principaux concepts sur lesquels nous avons trouvé appui ont été suggérés par la lecture de Mikhaïl Bakhtin, Michel Foucault, Félix Guattari. Chez Bakhtin, nous avons trouvé les concepts d’énoncé, d’énonciation, de polyphonie, ainsi que celui d’attitude responsive active. Le concept de grotesque a été mis en relief à partir de ses études sur Rabelais et son temps, dont les images sont hyperboliques, hybrides, excessives, ouvertes. Avec Guattari, on a eu accès au nouveau paradigme esthétique proposant la pensée comme un processus vivant et ayant le futur en perspective, ce qui met en question l’homogénéisation des subjectivités soumises à des modèles établis a priori. L’Écriture de soi, chez Foucault, nous a permis de penser les écrits des adolescents sur les tables. Les hupomnemata et la correspondance sont envisagés comme des pratiques de singularisation et de subjectivation créées à l’école ; ils sont ainsi considérés comme producteurs d’un ethos. Les chapitres analytiques abordent initialement les tables de salle de classe et leur important rôle médiateur, de territorialisation et de création dans l’espace homogénéisant scolaire. Sur elles, nous trouvons des ébauches, des brouillons, des gribouillages inscrits et effacés qui changent cet espace, ce qui nous permet de dire qu’il s’y produisait une mémoire du présent. Ce chapitre est suivi par celui qui reflète les éléments identifiés sur les tables, mais qui ne sont pas visibles, ni matérialisés. Ces éléments sont nommés : le fragmentaire, l’éphémère, l’entre-deux et le brouillon. Ils traversent et donnent un visage particulier à ces images. Le dernier chapitre analytique contient et discute les principaux thèmes rencontrés sur les photographies prises pendant l’enquête de terrain. Nous les avons sélectionnées en ayant comme critère le processus de singularisation. Onze thèmes composent ce chapitre : abstractions, effacements, signatures, le collège, les corps (le grotesque y compris), lettres (alphabet), marques, messages, minuscules, gribouillages, palimpsestes. Les conclusions mettent en évidence comment la pratique d’écriture sur les pupitres manifeste une résistance au temps spatialisé et découpé, aussi bien qu’à l’espace hiérarchisé du collège. Le corps grotesque qui y émerge évoque une transformation non énoncée par les moyens de communication. Nous remarquons que cette pratique est une poétisation de l‘espace scolaire et que l’écriture de soi exprime certaines affections des adolescents qui marquent la vie scolaire.

  • Titre traduit

    Figures of silence : what is said and what is written on classroom tables


  • Résumé

    This work is devoted to a survey of the drawings and writings found on the desks of a renowned, traditional secondary school of the city of Rio de Janeiro, Brazil. We followed classes of the sixth and the seventh grades for two years, which permitted us to photograph the desks and to get to know the people present - pupils, several professors, administrative staff, janitorial staff, the physician, guards and discipline inspectors. The age of the pupils observed varies between 11 and 15 years. We were guided by the methods of ethnography. A physical description of the college, an outline of its history and a contextualisation of its present situation are presented. The classroom tables are compared with the ancient wax tables mentioned by Roger Chartier. The main supporting concepts have been found in Mikhaïl Bakhtin, Michel Foucault, and Félix Guattari. The concepts of statement, of enunciation, of polyphony as well as responsive active atittude are from Bakhtin. The concept of grotesque has been derived/demonstrated [emerges] from Bakhtin’s studies on Rabelais and his time, wherein his pictures are hyperbolic, hybrid, excessive, open. In Guattari, we find the new aesthetic paradigm proposing the thought as a living process with the future in perspective, which questions the homogenisation of the subjectivities submitted a priori to established models. L’Écriture de soi, chez Foucault, nous a permit de penser les écrits des adolescents sur les tables. Les hupomnemata et la correspondence sont envisagés comme des pratiques de singularisation et de subjectivation créées à l’école, ainsi qu’ils ont été considérés producteurs d’un éthos. Foucault’s «L’écriture de soi » allowed us to consider/examine the adolescents’ writings on the desks. The hypomnemata and correspondence are viewed as efforts in singularisation and subjectivation created in school, just as they have been considered to be producers of an ethos. The analytic chapters first approach the classroom desks and their important mediating of territorialisation and their creative role in the homogenizing school atmosphere. On them, we find doodles, sketches, scribbles, inscriptions and erasures that change this space, which permitted us to say that a memory of the present is produced there. The following chapter discusses elements identified on the tables, but that are neither visible nor materialized. These elements are designated as: the fragmented, the ephemeral, the in-between and the draft. They travel across and lend a special aspect to these pictures. The last analytic chapter presents and discusses the main themes found in the photographs taken during the field work. We have selected them based on those that indicate a presence of the singularisation process. Eleven themes comprise this chapter: abstractions, erasures, signatures, school, bodies (including the grotesque), letters of the alphabet, marks, messages, lower case letters, scribbles, palimpsests. Our findings demonstrate how the practice of writing on the desks manifests a resistance to the spatialised and fragmented time and hierarchised atmosphere/context of school. A grotesque body that appears there speaks of a transformation that is not expressed by the means of communication. We note that this practice is a poetisation of the school space and the writing of oneself expresses the teenagers’ affectations, thus characterising life at school.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (250 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 237-250

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 07 PA10-205
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.