La notion d’économie dans l’histoire occidentale : des lois de la maison à l’économie politique

par Sébastien Lioté

Thèse de doctorat en Histoire du droit

Sous la direction de Jean-Pierre Baud.

Soutenue en 2007

à Paris 10 .


  • Résumé

    De nombreuses études historiques ont traité de l'économie des périodes antique, médiévale, moderne et contemporaine. Celles-ci font une histoire économique, pas une histoire de l'économie. Certes, la notion a connu diverses utilisations dont la principale se rapporte à l’idée de l’administration d’un domaine dont la taille n’a cessé d’augmenter, de la maison à la planète en passant par la cité et les états nationaux. Cependant, une étape importante de cette histoire est souvent négligée, à savoir son utilisation théologique pour qualifier la mission salvifique du Christ et de l'Eglise résumée et connue par l'expression « économie du Salut ». La présente étude tente donc de retracer la généalogie institutionnelle de cette notion qui, dans le monde antique, passe de l’oίκoς à l’oίκoυμένη puis, dans le monde chrétien, de la Création à la « mondialisation ». Outre l’analyse différenciée de l’ordre économique antique et de l’ordre économique chrétien dans leurs tenants et aboutissants, elle développe le lien entre la notion d'économie et l'idée d'une justice économique, afin de mettre en évidence son essence fondamentalement normative. En fin de compte, il s’agit de comprendre que l’acception actuelle de l’économie, cette science apparemment purement phénoménologique, a malgré sa relative "jeunesse" une histoire très ancienne qui explique en partie sa place dominante dans la hiérarchie contemporaine des disciplines, telle que le signifie l’expression « économie politique ».

  • Titre traduit

    The notion of economy in the occidental history : laws of the house to the political economy


  • Résumé

    Many historical studies dealt with economy of antic, medieval, modern and contemporary periods. They make an economic history, not an history of economy. Obviously, this notion knew various uses whose principal one refers to the idea administration of an area whose size did not cease increasing, of the house to planet while passing by the city and states national. However, an important step in this history is often neglected : her theological usage to qualify the salvating mission of Jesus Christ and the Church, known as the expression « economy of salvation ». The aim of this study is to retrace the institutional genealogy of this notion which, in the antic period, switches from « oίκoς » to « oίκoυμένη », then, in the Christian period, from Creation to « globalisation ». In addition to the analysis differentiated from the ancient economic order and of a Christian economic nature in their holding and bordering, it develops the link between the concept of economy and the idea of an economic justice, in order to highlight its fundamentaly normative essence. In the final analysis, it is a question of understanding that the current meaning of the economy, this science apparently purely phenomenologic, has in spite of her relative youth a very ancient history which partly explains her dominant position in the contemporary hierarchy of disciplines, such as the expression « political economy » means it.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (609, 639 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 578-639

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 07 PA10-186 (1-2)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1601-2007-15
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section Droit.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.