L’infinitif complément d'un verbe, d'un adjectif, d'un nom : écriture d'un fragment de grammaire

par Anne Lablanche

Thèse de doctorat en Sciences du langage. Linguistique et phonétique générales

Sous la direction de Marcel Cori.

Soutenue en 2007

à Paris 10 .


  • Résumé

    Le but de cette thèse est de construire un fragment de grammaire du français rendant compte de la syntaxe de l'infinitif dans le cadre des grammaires d'arbres polychromes (GAP). La thèse se compose de deux parties. La première concerne l'étude des problèmes que pose l'infinitif. L’infinitif, comme un verbe, a des compléments et le constituant qu’il forme avec ses compléments peut être lui aussi un complément d’un verbe, d’un nom, d’un adjectif. Ce que les grammaires traditionnelles traduisent en parlant d'une double nature : il possède à la fois des propriétés nominales et verbales. D’où une difficulté spécifique pour faire entrer la syntaxe de l’infinitif dans un modèle formel qui puisse se prêter au traitement automatique. Nous appelons constituant infinitif l’unité composée d'un verbe infinitif et de ses compléments. Il est expliqué pourquoi ce terme est préféré à celui de « proposition subordonnée infinitive ». La seconde partie aborde l'analyse syntaxique des constituants infinitifs en GAP et s'organise autour des contextes dans lesquels apparaît l'infinitif (un verbe, un nom, un adjectif). Le choix d’une représentation en GAP permet de mettre à l’épreuve ce formalisme et de montrer l’intérêt qu’il y a de séparer les fonctions syntaxiques des catégories. Ainsi peut-on rendre compte des cas où un constituant d'une catégorie non nominale occupe une position en général occupée par un nom. Ce travail aura permis, en s’intéressant à la question de la syntaxe de l’infinitif, en partant d’une réinterrogation de certaines études en provenance des grammaires traditionnelles, de parvenir à l’enrichissement d’un formalisme élaboré dans la perspective du TAL.

  • Titre traduit

    ˜The œinfinitive complement to a verb, an adjective, a noun : writing a fragment of grammar


  • Résumé

    The aim of this thesis is to build a piece of French grammar explaining the use of the infinitive syntax within the framework of polychrome tree grammars. The thesis comprises two parts. The first part studies problems associated with the infinitive. The infinitive, like a verb, has complements and the component it forms with its complements can in turn be the complement to a verb, a noun or an adjective. Traditional grammars express this as the double nature of an infinitive: it has the properties of a verb and of a noun/ it has both verbal and nominative properties. It is therefore difficult to insert the infinitive syntax into a formal model allowing the use of computational linguistics. We define the infinitive component as the unit comprising an infinitive verb and its complements. We explain why this term is preferable to “infinitive subordinated proposition”. The second part examines the syntactic analysis of infinitive components within the framework of polychrome tree grammars and is organized around the contexts in which the infinitive is used (a verb, a noun, an adjective). A polychrome tree grammar representation makes it possible to test this formalism and demonstrates the benefits of separating the syntactic function of each category. One can thus explain the cases in which the component of a non-nominal category performs a role generally performed by a noun. Finally, this work on the syntax of the infinitive, which revisits certain studies from traditional grammars, enriches the formalism constructed within the framework of computational linguistics.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (290 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 258-270. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 07 PA10-111
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.