La grammaire nationale selon Damourette et Pichon : l'invention du locuteur

par Valelia Muni Toke

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Michel Arrivé.

Soutenue en 2007

à Paris 10 .


  • Résumé

    Damourette et Pichon veulent, avec leur Essai de la langue française, écrire une grammaire nationale dont le but est la description des structures grammaticales contenues dans l’inconscient linguistique national. Leurs sources sont très diverses : psychanalyse, psychologie, médecine, philosophie par exemple. On montre que la notion de locuteur, entendue dans un cadre à la fois nationaliste et psychanalytique, est propre à éclairer l’ensemble de leur démarche, laquelle relève de la linguistique énonciative. Le problème de l’identité linguistique est au cœur de cette approche. D’un point de vue méthodologique en effet, c’est l’introspection qui est privilégiée : pour faire la grammaire du français, il faut être Français. Le locuteur de Damourette et Pichon est donc à rapprocher du locuteur natif de la linguistique contemporaine. Dans cette perspective, on traite en particulier le problème du bilinguisme, de la négation et du genre grammatical tels qu’ils apparaissent dans la réflexion de Damourette et Pichon.

  • Titre traduit

    The national grammar of Damourette and Pichon : the invention of the locuteur


  • Résumé

    Damourette and Pichon claim that their Essai de grammaire de la langue française is a national grammar. They aim at describing the underlying grammatical structures of the national linguistic unconscious. They use diverse sources : psychoanalysis, psychology, medicine, philosophy for example. We show that the notion of locuteur (speaker) can enlight globally their work : it is an enunciative grammar, influenced by both psychoanalysis and nationalism. The problem of linguistic identity is the most important one, as introspection is presented as the only possible method : to be a grammarian of French, one has to be French. The locuteur of Damourette and Pichon can therefore be put in parallel with the native speaker of contemporary linguistics. From this point of view, we study how bilingualism, negation, grammatical gender, are understood by Damourette and Pichon.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par ENS éd. à Lyon

La grammaire nationale selon Damourette et Pichon : 1911-1939 : l'invention du locuteur


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (343 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 236-258. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 07 PA10-52
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par ENS éd. à Lyon

Informations

  • Sous le titre : La grammaire nationale selon Damourette et Pichon : 1911-1939 : l'invention du locuteur
  • Dans la collection : Langages
  • Détails : 1 vol. (345 p.)
  • ISBN : 978-2-84788-370-1
  • Annexes : Bibliogr. en fin de contributions. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.