L’écriture de la maladie mortelle dans les œuvres autobio-testamentaires

par Sabah Sellah

Thèse de doctorat en Lettres modernes

Sous la direction de Monique Gosselin-Noat.

Soutenue en 2007

à Paris 10 .


  • Résumé

    L’annonce d’une maladie incurable et mortelle plonge l’auteur dans la stupéfaction, le désarroi et la tristesse. Que faire ? Comment envisager les jours restant ? À qui avouer son mal ? Ces questions taraudent l’auteur qui trouvera dans l’œuvre un réceptacle à ses douleurs. La maladie occupe l’esprit, le corps d’un homme, d’une femme. La douleur et les souffrances constituent le quotidien de ces patients. La prise d’antalgiques permet de les calmer. Ces moments de paix les conduiront à créer. Cependant, au paroxysme de la douleur, l’idée d’y mettre fin est évoquée. L’auteur se sent étranger à lui-même. Les rapports entre le malade et les autres se bouleversent. La culpabilité naît. Face aux malades, l’entourage ne sait pas toujours comment d’adapter, à l’instar du malade. En outre, la question du legs testamentaire est inscrite dans leurs projets. L’auteur désire laisser dans la mémoire collective son expérience personnelle.

  • Titre traduit

    ˜The œwriting of the fatal disease in the autobio-testamentary writings


  • Résumé

    The advertisement of an incurable disease and mortal plunges the author in amazement, the distress and sadness. What to do ? How to consider the days remaining? With which to acknowledge its evil? These questions tap the author who will find in work a receptacle with his pains. The disease occupies the spirit, the body of a man, a woman. The pain and the sufferings constitute the daily newspapers of these patients. The analgesics catch makes it possible to calm them. These moments of peace will lead them to create. However, with the paroxysm of the pain, the idea to put an end to it is evoked. The author feels exile with himself. The relationship between the patient and the others are changing. The culpability is born. Face to the patients, the entourage always does not know how to adapt, like the patient. Moreover, the question of the testamentary legacy is registered in their projects. The author wishes to leave in the collective memory his personal experiment.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (437 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 417-437

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 07 PA10-12
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.