Quels modèles techniques et institutionnels assureront l'accès du plus grand nombre aux services d'eau et d'assainissement dans les villes indiennes?

par Augustin Maria

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Pierre-Noël Giraud.

Soutenue en 2007

à l'Université Paris-Dauphine .


  • Résumé

    A partir d'une étude approfondie du cas de la ville de Delhi en Inde, ce travail propose d'évaluer la pertinence d'une hypothèse répandue selon laquelle les services d'eau et d'assainissement des villes en développement seront nécessairement organisés – à plus ou moins long terme - comme un service collectif en réseau, centralisé à l'échelle de la ville, et géré par une agence unique, comme cela est le cas dans les villes des pays industrialisés. En prenant en compte la dualité qui caractérise aujourd'hui les villes en développement et qui oppose une ville formelle de plus en plus mondialisée à une ville informelle composée de quartiers illégaux et de bidonvilles, la question qui est posée ici est celle de l'avenir d'un service collectif dont les plus aisés peuvent se passer grâce à des technologies décentralisées et dont les plus défavorisés sont exclus par des barrières légales liées au statut de l'habitat.

  • Titre traduit

    What are the technical and institutional models that will allow generalizing access to water and sanitation services in Indian cities?


  • Résumé

    A case study of the city of Delhi, in India, is used to assess the relevance of a widespread assumption on the institutional and technical shape of the water and sanitation systems that will allow generalizing access to those services in developing cities. This assumption consists in believing that on the long term, water and sanitation services will be based on a centralised water and sewerage system at the city level, and operated by a single agency. Taking into account the inherent duality of developing cities, with a formal and globalized city on one hand, and an informal city composed of slums and unauthorised on the other hand, the question is raised about the future of a collective service on which the richer can afford not to depend thanks to decentralized technologies, while access is denied to the poorest on legal grounds.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 272 p.
  • Annexes : bibliogr.p.257-272.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.