Traumatismes collectifs et écriture de l' indicible : les romans de la réhumanisation (Afrique noire francophone, Amérique latine, Antilles)

par Laure Coret

Thèse de doctorat en Littérature générale et comparée

Sous la direction de Pierre Bayard et de Tiphaine Samoyault.

Soutenue en 2007

à Paris8 .


  • Résumé

    Les œuvres convoquées dans cette étude sont toutes nées en réaction à un événement traumatique collectif, l’expérience commune de la terreur, de l’ère postcoloniale aux génocides du XXe siècle. Notre lecture les a entrecroisées parce qu’ensemble elles signalaient l’avènement d’une violence extrême et de sa représentation. Nous avons identifié l’émergence d’un champ littéraire, dont nous avons éprouvé la cohérence formelle. Traumatismes collectifs et écriture de l’indicible : les romans de la réhumanisation (Afrique francophone, Amérique latine, Antilles) : c’est l’étude comparatiste des littératures du Sud, à partir du triangle de la Traite. Nous avons ensuite confronté ce corpus aux écritures des génocides, (re)pensées à partir de la Shoah. En lecture postcoloniale, socio-critique, psychanalytique et littérature appliquée, nous avons envisagé les conditions d’existence et d’invariance d’une littérature de l’Après qui représente les crimes contre l’humanité, de la torture au génocide.

  • Titre traduit

    Collective traumas and the writing of the unspeakable : novels of becoming human again (Francophone Africa, Latin America, Caribbean)


  • Résumé

    The novels and testimonies studied in this thesis were all produced or created as a response to a shared experience of terror and to a common experience, from the onesuffered in the postocolonial era to the specific experience of thegenocides of the XXth century. Our reading put them into dialogue because they collectively indicate the coming of an extreme violence and of its representation. We have identified the emergence of a literary field and evaluated its formal coherence. Collective Traumas and The Writing of the Unspeakable : Novels of Becoming Human Again (Francophone Africa, Latin America, Caribbean) is a comparatist analysis of the literatures of the South related to the triangular slave trade. We have then confronted this corpus to the writings of genocides reenvisioned through the Holocaust. Adopting postcolonial, sociological, psychoanalytical, and literary theoretical frameworks, we have envisioned the conditions of possibility and invariability of a literature of the After representing crimes against humanity from torture to genocide.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (850 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 801-819. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2514
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.