Esquisse(s) de vie : la vie et la mort artificielles : recherche et programmation graphique articulées autour des algorithmes génétiques

par Geoffroy Bayon

Thèse de doctorat en Arts et technologies de l'image

Sous la direction de Hervé Huitric.

Soutenue en 2007

à Paris8 .


  • Résumé

    First, we will try to define, by an objective analysis distributed around three periods (prehistory, history and contemporary searches) what "artificial life" is. The elaboration of a glossary and the evocation of specific doctrines concerning this domain will allow us to envisage the innovative subject of "artificial death". An experimental work based on the phenomena of emergence of evolutionist life and the conception of genetic algorithms applied to digital art will allow us to envisage to share the creative process between the artist and the computer. In order to suggest a pictorial representation of artificial death, we will study space and temporal dimensions of the image. We will try to push back the limits of this dimensions, by suggesting the hypothesis of a three-dimensional representation ready to be freed from the constraints of the conventional conical perspective : curvilinear projection. After conducting experimental tests by photography, sketches and computer graphics, we will create a specific rendering engine able to prove the following hypothesis : 1) it's possible to design a virtual model of "a-death" based on a biological form of positive and creative death, the "apoptosis", 2) by using techniques of the anamorphosis, totally adapted for digital art, we can reach a poetic and aesthetic approach of death, 3) experimentation of "virtual fossilization" demonstrate that it is possible to conceive an aesthetic and innovative model of "a-death", inspired by biological processes. Through this example, the main objective is to show the way for further developments, so it doesn't pretend to be a definitive work.

  • Titre traduit

    Draft(s) of life and artificial death : research and graphic programming about genetic algorithms : strategies about adaptive life, questions and hypothesis about representation of "a-death" apply to digital art


  • Résumé

    En premier lieu, une analyse objective répartie selon trois périodes (la préhistoire, l'histoire et les recherches contemporaines) cherchera à définir ce qu'est la "vie artificielle". L'élaboration d'un lexique et l'évocation des doctrines spécifiques à ce domaine nous permettront d'aboutir à la problématique novatrice de la "mort artificielle". Un travail expérimental, fondé sur les phénomènes d'émergences de la vie évolutionniste et la mise en oeuvre d'algorithmes génétiques appliqués à l'art numérique, nous permettra d'envisager un réel partage du processus créatif entre l'artiste et l'ordinateur. Dans le cadre d'une recherche d'expression de la mort artificielle, nous nous interrogerons sur les dimensions spatiales et temporelles de l'image afin d'en repousser les limites, grâce à une hypothèse visant à échapper aux contraintes de la perspective conique conventionnelle : la projection curviligne. Après une expérimentation par la photographie, par le croquis d'observation, puis par l'image de synthèse, nous aboutirons à la construction d'un moteur de rendu spécifique, ayant pour objet de vérifier les hypothèses suivantes : 1) un modèle numérique de mort artificielle peut s'inspirer d'une forme biologique de mort positive et créatrice, "l'apoptose", 2) les techniques de l'anamorphose, reformulées selon une nouvelle approche typologique propre à l'art numérique, permettent, par un détournement artistique, une approche poétique et esthétique de la mort, 3) l'expérimentation de la "fossilisation virtuelle" démontre qu'il est possible de concevoir un modèle esthétique et novateur de mort artificielle, inspiré de processus biologiques, ouvrant ainsi la voie à des travaux ultérieurs.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (465 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 417-436

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2509

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/4014
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.