Hallucination chez Flaubert : poétique de la perception

par Tomoko Hashimoto

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Jacques Neefs.

Soutenue en 2007

à Paris8 .


  • Résumé

    Par quels procédés Flaubert fait-il surgir des mots le chiasme du visible et de l’invisible ? Cette problématique est, certes, bien commune parmi les réflexions sur le roman du XIXe siècle, largement motivé par le désir de représentation visuelle. Pourtant, chez Flaubert, la question comporte un aspect somatique. Non seulement l’étude des recherches physiologiques lui permet d’approfondir ses connaissances quant à la virtualité de l’image, mais encore et surtout ses singulières crises nerveuses lui donne accès à l’expérience de l’hallucination. Notre objectif premier, tout au long de cette étude, consiste à tenter de cerner la manière dont l’écriture peut passer outre le caractère rigide du langage scientifique et l’apparente indicibilité de la sensation. Loin d’être un artefact théorique, la notion même d’hallucination est comprise et incorporée dans le corpus flaubertien qui, in fine, proposera un rapport sensible au monde extérieur, ainsi qu’un mode tout nouveau de perception.

  • Titre traduit

    Flaubert and hallucination : the poetics of perception


  • Résumé

    How does Flaubert use words to express the unseizable border lines between the visible and the invisible ? This question is a common preoccupation in nineteenth-century novels, motivated as many of them were by a desire to represent the world visually. In Flaubert’s works, this concern is intimately related to representations of the body. While his readings about physiology enabled him to develop his rational understanding of the virtuality of the image, his own experience of nevrotic fits ensured that his knowledge of hallucination was not confined to the realm of the abstract. Our foremost objective in this thesis will be to examine how novelistic writing can circumvent the dryness and rigidity of scientific language, and overcome the apparent ineffability of somatic sensation. Far from being a mere theoretical concept, the notion of hallucination is analyzed in, and incorporated into, Flaubert’s works, which ultimately establish the possibility of a sensory relationship to the world, and inaugurate radically new modes of perception.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (567 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 325-348

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2482
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.