Jazz et théorisation : la figure centrale de George Russell

par Frédéric Saffar

Thèse de doctorat en Esthétique, sciences et technologies des arts. Musique

Sous la direction de Jean-Paul Olive.

Soutenue en 2007

à Paris 8 .


  • Résumé

    Je me propose de présenter et de traduire l'œuvre majeure de George Russell (jamais traduite en français), "The Lydian Chromatic Concept of Tonal Organization" : il s'agit en effet de la seule contribution théorique reconnue de la musique de jazz. Le compositeur japonais Toru Takemitsu déclara : "C'est un des deux livres les plus splendides sur la musique avec celui de Messiaen : 'Technique de mon langage musical' (1944)". George Russell est né en 1923 à Cincinnati. Au cours d'une longue maladie, vers 1945, il développe ses recherches théoriques, qui vont aboutir en 1953 (deuxième édition, 1959) à la publication de son traité. Entre-temps, il a fait partie d'un cercle informel de jazzmen, réunis autour de Gil Evans, et comprenant entre autres Miles Davis, qui réfléchissent sur leur propre pratique. Ce traité se préoccupe des principes organisationnels du jazz, jusque-là plus ou moins implicites, et mêle l'influence de la "modalité harmonique" qui se développe au sein de la tradition savante depuis la fin du XIXè siècle (Debussy, Ravel) à celle de la praxis réelle des jazzmen. L'un de ses apports premiers est la mise en relation d'accords avec certains modes. Mais George Russell va bien plus loin : associant la pensée "modale" au chromatisme hérité de la musique moderne, il permet au jazz d'aborder aux rivages de la "pantonalité", frôlant l'atonalité sans vraiment s'y noyer, ce qui le distingue du courant du free jazz ("La liberté sans logique, c’est le chaos", dit-il). Ce traité, bien que pillé dans de nombreux ouvrages, qui n'en comprennent néanmoins pas toujours la dimension révolutionnaire, a peu été étudié, même aux États-Unis.

  • Titre traduit

    Jazz and theorization : the central figure of George Russell


  • Résumé

    I propose to present and translate George Russell's principal work, "The Lydian Chromatic Concept of Tonal Organization", perhaps the most widely recognized contribution to jazz theory. The Japanese composer Toru Takemitsu stated: "It is one of the two most splendid books about music; the other one is 'My Musical Language' (1944), by Olivier Messiaen. " George Russell was born in 1923 in Cincinnati. Around 1945 during a long illness, he undertook theoretical researches that in 1953 culminated in the publication of his treatise. Meanwhile, he belonged to an informal circle of jazz musicians gathered around Gil Evans who reflected on their practice (Miles Davis was among these musicians). Russell's treatise focuses on the organizational principles of jazz, until then more or less unspoken, and blends the theory of "harmonic modality" developed at the end of the nineteenth-century within the classical tradition (Debussy, Ravel) with the real praxis of jazzmen. One of its most important contributions is the connection it draws between chords and certain modes. But George Russell goes farther: he associates "modal" theory with the chromaticism inherited from modern music; he allows jazz to approach the shores of "pan-tonality", drawing near atonality without being drowned in it, distinguishing his project, therefore, from free jazz (Russell famously said, "freedom without logic is chaos"). Russell's treatise, though often plundered in many a book or article (which often don't understand its revolutionary dimension) is seldom studied, even in the United States.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (376 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 368-374

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2470
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.