Les fauteurs d’imaginaire : construction d’un imaginaire et jeu d’acteurs dans les opérations de requalification urbaine : Euralille, Euroméditerranée et Neptune

par Camille Tiano

Thèse de doctorat en Études urbaines. Aménagement et urbanisme

Sous la direction de Alain Bourdin.

Soutenue en 2007

à Paris 8 .


  • Résumé

    Ce travail s’intéresse à la dimension imaginaire de la ville et de l’action urbaine. Les opérations de requalification urbaine telles qu’Euralille (Lille), Euroméditerranée (Marseille) et Neptune (Dunkerque) correspondent certes au renouvellement du bâti et des espaces publics urbains, à la revitalisation du tissu économique local, à la revalorisation sociale des territoires, mais aussi à la production d’un imaginaire. Par imaginaire, on entend le corpus de représentations, de symboles, de récits, de valeurs, de figures et de formes, collectivement admises, et propres à un territoire et à une époque donnée. Afin d’aborder ce phénomène selon un angle opérationnel, on a rapproché les notions d’imaginaire et de jeu d’acteurs. L’analyse de ces opérations et des discours que tiennent leurs principaux acteurs a premis de mettre à jour deux séries de résultats : - La production d’un imaginaire est fondée sur des processus clés : la mise en récit de l’opération, l’articulation des temporalités du projet, et le choix d’axes stratégiques spécifiques et innovants. Si bien que la constitution d’un imaginaire fonctionne à la fois comme le miroir et l’instrument du jeu d’acteurs. - La production et la diffusion d’un imaginaire sont déterminées par la configuration du jeu d’acteurs. Elles sont plus particulièrement liées à la pérennité des aménageurs et des élus pendant l’opération, au portage politique du projet, et à l’articulation et la polarisation des différents partenaires autour de figures emblématiques

  • Titre traduit

    Makers of the imaginary : creation of an imaginary and interplay of actors in urban regeneration : Euralille, Euroméditerranée and Neptune


  • Résumé

    The present work focuses on the imaginary aspect of a city and urban action. If urban regeneration operations such as Euralille (Lille), Euroméditerranée (Marseilles) and Neptune (Dunkerque) imply renewing buildings and urban public spaces, redeveloping local economic fabrics and socially revitalising territories, they also generate imaginaries. Imaginary is to be read as the collectively acknowledged set of representations, symbols, narratives, values, figures and forms that all prove specific to a given place and time. For this phenomenon to be tackled within an operational framework, we brought the notions of imaginary and interplay of actors together. Analysing these operations and the speeches held by their main actors led us to a double series of results: - Producing an imaginary rests upon key processes: turning the operation into a narrative, combining the project’s temporalities and choosing specific and innovating strategic lines. So that making up an imaginary works as a mirror and as an instrument of the interplay of actors. - Producing and circulating an imaginary both hinge upon how the interplay of actors is set. They are also more closely related to how long spatial planners and elected representatives stay in office as well as to the political support of the project and the combination and polarisation of all partners involved around emblematic figureheads.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (417 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 376-384

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2454

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 2634
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.