L'effet Beckett : pour une nouvelle image du corps

par Katerina Kanelli

Thèse de doctorat en Littérature générale et comparée

Sous la direction de Christian Doumet.

Soutenue en 2007

à Paris 8 .


  • Résumé

    « L’effet Beckett », il s’agit de parler de l’œuvre de ce nom propre, des rencontres qu’elle fait naître et surtout des images des corps qui y sont développées percutant nos esprits. Dans le large éventail d’approches universitaires beckettiennes, on trouve souvent des travaux consacrés au corps errant, au corps morcelé, rampant, poids-mort etc. Ce qui nous autorise à aborder le problème à notre tour, c’est notre souhait de suggérer une vision différente des corps. Notre étude consiste à concevoir le corps non plus seulement comme espace métaphorique, lieu de construction de l’être, mais en tant que champ d’investigations et d’expériences, relais entre la parole et l’écriture, le geste et le mot, le mouvement et l’expression. Le choix d’une analyse thématique permet d’accorder plusieurs modes d’expérience autour du corps : phénoménologique, étude sur les genres, kinesthésique (sensation interne des mouvements). On part des textes de Samuel Beckett, fantômes des histoires, des vies, des corps pour arriver à des mises en scène, à des performances et à des chorégraphies. Pour ce faire, l’analyse fonctionnelle du corps dans le mouvement se trouve une méthode propice à nos interrogations, puisque elle offre une approche à la fois esthétique et fonctionnelle du mouvement et tout un imaginaire à exploiter.

  • Titre traduit

    ˜The œBeckett effect : for a new image of the body


  • Résumé

    The “Beckett effect” is to speak about the work of this name, about encounters which it creates and especially about the images of the bodies which it develops as it affects our spirits. In the wide range of scholar approaches on Beckett, we often find works dedicated to the wandering body, to the split body, to the crawling body, to the dead-weight etc. What allows us to approach the problem in turn is our wish to suggest a different vision of bodies. Our study consists in conceiving the body not only as a metaphoric space, a place of construction of the being, but as a field of investigations and experiences, a relay between one’s speech and one’s writing, one’s gesture and one’s word, one’s movement and one’s expression. The choice of a thematic analysis allows us to combine several modes of experience around the body: philosophical, studies of gender, kinaesthetic (inner sensations of movement). We start from Samuel Beckett's texts, phantoms of stories, of lives, of bodies to end up in stage settings, in performances and in choreographies. To this end, the functional analysis of the body in movement corresponds to our questions because it offers an aesthetic approach of the movement as well as functional one and a whole imaginary world to be taken advantage of.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (309 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 283-300. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2410
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.