Histoire et philosophie des sciences biologiques et médicales chez Georges Canguilhem

par Rachid Dehdouh

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Patrice Vermeren et de Zouaoui Baghoura.

Soutenue en 2007

à Paris 8 en cotutelle avec l'Université Mentouri-Constantine .


  • Résumé

    Georges Canguilhem (1904-1995), en s’inspirant de la philosophie de Nietzsche et de la phénoménologie de M. Merleau-Ponty, développait une anthropologie biologique, qualifiant le vivant en géne��ral et le vivant humain, en dernier ressort comme : une rationalité, une puissance vitale, une rectitude et une sagesse. Cette anthropologie de la vie ou de la « corporéité », est caractérisée selon Canguilhem par deux aspects essentiels et complémentaires : le premier, c’est sa démarcation, voir son rejet de toute normalité voulant assujettir le vivant à des normes conventionnelles sous forme de disciplines chargées de régulariser ses diverses activités : physiologie, psychologie et sociologie. Le deuxième aspect, résidait dans la restitution au corps vivant, l’humain en particulier, son essence bafouée par une tendance scientifique technique. Cette essence manifeste une normativité créatrice, et qui échappe a toute norme ou valeur préétablie ou extrinsèque. Or, le vivant en tant que variations, multiplicité, individualité et création accrues, ne donne pas l’occasion pour une étude scientifique normalisâtes, sauf dans ses dimensions mécaniques et physico-chimiques. En revanche seule une approche phénoménologique -selon Canguilhem- peut se rendre compte de cette corporéité, qui est en elle-même une création, une raison et une sagesse.

  • Titre traduit

    History and philosophy of biology and medicinal sciences to Georges Canguilhem


  • Résumé

    Georges Canguilhem (1904-1995) inspiring of Nietzsche’s philosophy and Merleau-ponty’s phenomenology developed a biologic anthropology distinguishing the being in general and the human being at last as a: rationality, a vital power and a wisdom. This anthropology of life and “corporeity” is characterized according canguilhem by two essentials and complementary aspects: the first is: its reject with all normality wanting to imposed the being at conventional norms under the form of disciplines charged to regulate its diverse activities: physiology, psychology, and sociology. The second aspect resided in the restitution in the body living, the human being in particular. His essence battered by a technique and scientific tenancy. This “corporeity” manifested a creative normativity that escape from all norms or pre-established value. The being with its variations, multiciplity, individuality and creations doesn’t give the opportunity for a normalisates studies, except in its mechanicals and physical-chemical dimensions. In reach of this corporeity which is it a creation, a reason and wisdom.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (44-469 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 437-449 et p.39 (Première section de page). Notes bibliogr. Index. Lexique

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2382
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.