Etude de deux nouveaux partenaires cellulaires de la protéine de matrice du virus de la stomatite vésiculaire : la dynamine 2 et CRM1

par Nicolas Richard

Thèse de doctorat en Structure, fonction et ingéniérie des protéines

Sous la direction de Yves Gaudin.

Soutenue en 2007

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Study of two news cellular partner of the vesicular stomatitis virus matrix protein : dynamine 2 and CRM1


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La protéine de matrice (M, 229aa, 26kDa) du virus de la stomatite vésiculaire (VSV) est impliquée dans plusieurs étapes du cycle viral. Elle joue un rôle dans l'inhibition de la réponse antivirale de l'hôte, dans l'assemblage et dans le bourgeonnement des nouvelles particules virales. Pour réaliser ces fonctions, la protéine de matrice interagit avec plusieurs machineries cellulaires, comme celle des corps multivésiculaires ou le pore nucléaire. Pour identifier d'autres partenaires de la M, un crible double hybride a e��té réalisé et a permis l'identification de deux partenaires potentiels. Le premier est la dynamine. Cette protéine est impliquée dans la séparation des vésicules d'endocytose de la membrane plasmique. Les domaines d'interactions ont été identifié comme étant le domaine N-terminal de la M et le domaine d'homologie à la Pleckstrine de la dynamine. Par une approche de génétique inverse, nous avons mis en évidence que cette interaction était fonctionnelle. Cette interaction joue un rôle crucial dans les étapes d'assemblage juste avant le bourgeonnement. En particulier, nous montrons que la M interagit avec la dynamine afin d'inhiber l'endocytose de la cellule hôte ce qui favorise la formation de plates-formes d'assemblages virales. Le deuxième partenaire est CRM1. Cette protéine est impliquée dans l'export nucléaire. Nous avon: identifié une mutation sur la M abolissant l'interaction avec CRM1. Cette mutation a déjà été identifiée lors d'infections persistantes. L'interaction entre la M et CRM1 ne semble pas jouer de rôk dans la localisation cellulaire de M ni inhiber la fonction d'export de CRM1. La fonction de cette interaction reste donc à déterminer.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (183 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 346 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2007) 202
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.