Différents types d'ARN non codants impliqués dans les réarrangements génomiques programmés lors du développement macronucléaire chez la paramécie

par Gersende Lepere

Thèse de doctorat en Génétique

Sous la direction de Eric Meyer.

Soutenue en 2007

à Paris 7 .


  • Résumé

    Le génome germinal des ciliés est extrêmement réarrangé durant le développement d'un nouveau macronoyau sornatique provenant du génome rnicronucléaire après les événements sexuels. Chez Paramecium, des séquences uniques (IES) sont excisée de manière précise des séquences codantes et des régions intergéniques. Pour une fraction des IES, l'introduction d'une IES dans ie macronoyau maternel inhibe spécifiquement l'excision de DES homologue zygotique suggérant que la régulation épigénétique de l'excision impliquent une comparaison globale entre les génomes somatique et germinal. Des scanRNAs (scnRNA) sont produits durant la méiose des micronoyaux par un mécanisme de type ARN interférence et Interviendraient dans la communication trans-nucléaire. La microinjection d'un duplex synthétique de 25 nt induit l’excision de l'IES. De plus, des transcrits somatiques maternels de plus grande taille sont produits durant la croissance végétative et durant les événements sexuels, l'inhibition maternelle est abolie lorsque les transcrits contenant l'IES sont dégradés par une voie distincte de l’ARN interférence produisant des siRNA de 23 nt ; L'ensemble de ce travail soutient un modèle de scanning basé sur une comparaison ARN-ARN dans lequel une soustraction génomique a lieu durant la méiose entre les scnRNA délétants et les transcrits aux rôles antagonistes du génome somatique maternel.

  • Titre traduit

    Different types of non coding RNAs involved in programmed genomic rearrangements during the macronuclear


  • Résumé

    The germline genome of ciliates is extensively rearranged during the development of a new somatic macronucleus from the germline micronucleus, after sexual events. In Paramecium tetraurelia, single-copy internal Eliminated Sequences (lESs) are precisely excised from coding sequences and intergenic regions. For a subset of IESs, introduction of the IES sequence into the maternal macronucleus specifically inhibits excision of the hornologous IES in the developing zygotic macronucleus, suggesting that epigenetic regulation of excision involves a global comparison of germline and somatic genomes. ScanRNAs (scnRNAs) produced during micronuclear meiosis by a developmentally regulated RNA interference pathway have been proposed to mediate this trans-nuclear crosstalk. In this study, microinjection experiments provide direct evidence that 25-nt micronuclear scnRNAs indeed promote IES excision. We further show that non-coding RNAs are produced from the somatic maternal genome, both during vegetative growth and during sexual events. Maternal inhibition of IES excision is abolished when maternal somatic transcripts containing an IES are targeted for degradation by a distinct RNA interference ] pathway involving 23-nt siRNAs. These data support a scnRNA/macronuclear RNA scanning mode! in which a natural genomic subtraction, occurring during meiosis -between deletion-inducing scnRNAs and antagonistic transcripts from the maternal macronucleus, regulates rearrangements of the zygotic genome

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (130 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 130 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2007) 143
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.