Etudes génétiques des protéines synaptiques dans l'autisme : implication du gène SHANK3

par Christelle Durand

Thèse de doctorat en Génétique

Sous la direction de Thomas Bourgeron.

Soutenue en 2007

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Genetic studies of synaptic proteins in autism : implication of SHANK3


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'autisme est caractérisé par un déficit de l'interaction sociale réciproque, un déficit qualitatif de la communication verbale et non verbale, et un répertoire de comportements restreints, répétitifs et stéréotypés. Ces troubles apparaissent chez l'enfant avant l'âge de trois ans et affectent environ un enfant sur 166. Les premières mutations associées à l'autisme idiopathique et au syndrome d'Asperger ont été identifiées dans les gènes NLGN3 et NLGN4 qui codent des protéines synaptiques. Dans la continuité de ces études, mon travail de thèse a porté sur plusieurs gènes qui codent des protéines impliquées dans la mise en place et la physiologie des synapses : les PCDHX et Y (molécules d'adhésion cellulaire), SHANK3 et la sous-unité GluR6 du récepteur ionotropique au glutamate. Les résultats les plus intéressants ont été obtenus sur le gène SHANK3, qui code une protéine cruciale dans la densité post-synaptique interagissant avec les Neuroligines. L'étude de ce gène, localisé dans la région 22q13. 3 a permis l'identification de plusieurs variations chez des enfants atteints d'autisme : une délétion de novo, l'insertion de novo d'une guanine, observée chez deux enfants atteints d'autisme, qui décale le cadre de lecture, une délétion 22q13 chez une fille atteinte d'autisme et une duplication chez son frère présentant un syndrome d'Asperger, et différentes variations ponctuelles. Ainsi, ces résultats génétiques témoignent, pour la première fois, du rôle majeur du gène SHANK3 dans le phénotype neurologique des délétions 22q13. Ils soulignent également l'importance de la voie synaptique comprenant les Neuroligines, les Neurexines et SHANK3 dans l'étiologie de l'autisme.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (218 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 409 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2007) 125
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.