Dynamique des cellules dendritiques et d'agents de l'immuno-suppression au cours de l'infection primaire du macaque par le virus de l'immunodéficience simienne : relations temporelles avec les paramètres biologiques de progession vers la maladie

par Benoît Malleret

Thèse de doctorat en Thérapeutiques biotechnologiques

Sous la direction de Roger Le Grand.

Soutenue en 2007

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Dynamic of Dendritic cells and immunosuppressive factors during primary infection of macaque by Simian Immunodeficiency virus : Temporal relations with biological parameters of disease progression


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'objectif de ce travail a consisté en l'étude du rôle des cellules dendritiques plasmacytoïdes (PDC) dans l'initiation de réponse immune cellulaire au cours de l'infection expérimentale du macaque cynomolgus par le virus de l'immunodéficience simienne (SIV). En effet, les PDC ont un rôle central dans la mise en place de la réponse innée et adaptative. Nous avons particulièrement cherché à caractériser le rôle des protéines virales et des interférons de type I (IFN I) dans l'induction de mécanismes d'immuno-suppressions, telle que l'expression de l’indoléamine 2,3 dioxygénase (IDO) ou des lymphocytes T régulateurs. Nous avons observé que le nombre de PDC circulantes était diminué au cours de l'infection chronique par le SIV, àl'inverse des cellules dendritiques myéloïdes CDlc+ dont le nombre est augmenté. Nous avons également mis en évidence une induction massive de l'activité IDO au cours de la phase aiguë de l'infection. Ce phénomène est corrélé à la charge virale et à la concentration plasmatique d'IFN I. Après le pic plasmatique d'IFN I, les PDC sont réfractaires à une stimulation par HSV ou par SIV et produisent peu d'IFN I. Nous avons également suivi la dynamique des lymphocytes T CD8+ régulateurs au cours de l'infection. Ces cellules sont induites après le pic de charge virale et leur nombre est positivement corrélé à la charge virale plasmatique, et négativement à l'activation et à la prolifération des lymphocytes T CD4+ spécifiques du SIV. L'ensemble de ces travaux démontre que l'infection par le SIV a un impact très précoce sur la dynamique des PDC. La capacité de réponse des PDC au SIV pourrait être déterminante pour la qualité du contrôle de la charge virale à long terme.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (290 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 584 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2007) 062
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.