Modélisation et analyse de processus biologiques dans des algèbres de processus

par Min Zhang

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Pierre-Louis Curien.

Soutenue en 2007

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Modelling and Analyzinq Systems Bioloqy Using Process Algebra


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans cette thèse, trois calculs de processus sont étudiés et appliqués à l'analyse de processus biologiques : une variante du π -calcul introduite ici, le I π -calcul: le k-calcul de Danos et Laneve et sa variante à grain plus fin, le mk-calcul: et les systèmes réactifs biqraphiques de Milner. Le manuscrit comporte trois parties. Dans la première partie, nous modélisons la transduction du signal, et plus spécifiquement le processus d'activation de la protéine "ras". On introduit une nouvelle extension du π -calcul. Le I π -calcul, pour modéliser ce processus biologique en présence d'aberrance. Le calcul est obtenu en ajoutant deux actions aberrantes au Iπ -calcul. Le Iπ -calcul quoique déjà assez expressif pour exprimer l'aberrance. Peut être encore précisé par l'introduction d'informations supplémentaires dans la syntaxe, soit sous forme de "taqs" soit sous forme de types. Les tags sont plus intuitifs, mais ils introduisent de la redondance, qui est éliminée dans la présentation de cette information sous forme de types. Nous montrons l'équivalence entre les deux espèces de décoration. Le système de types / tags présenté ici est très rudimentaire. Mais notre espoir est de l'enrichir pour intégrer des paramètres quantitatifs tels que la température, la concentration, etc. . . Dans la modélisation des processus biologiques. Dans la seconde partie, nous abordons d'un point de vue formel la question de l'auto-assemblage dans le kappa-calcul, un langage de description d'interactions protéine-protéine Nous définissons un sous-ensemble de règles de calcul réversibles nous permettant d'assurer un codage sans blocage du calcul "à gros grain" (le K-calcul) dans un calcul "à grain fin" (le mk-calcul). Nous prouvons la correction de cette simulation de manière interne (à l'aide des règles réversibles), améliorant ainsi les résultats de Danos et Laneve. Enfin, dans une partie plus prospective, nous suggérons comment l'on peut utiliser les bigraphes pour modéliser et analyser les processus biologiques. Nous montrons d'abord commment coder l'exemple "ras" dans ce formalisme. Puis nous indiquons sur un exemple comment l'on peut traduire le K-calcul dans les bigraphes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (98 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 63 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2007)037
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.