Cardiomyoplastie cellulaire avec une préparation cellulaire sans culture pour le traitement de pathologies cardiaques non ischémiques

par Nicolas Borenstein

Thèse de doctorat en Génomes et protéines

Sous la direction de Didier Montarras.

Soutenue en 2007

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Cellular cardiomyoplasty with a non-cultured cell preparation for the treatment of no ischemic heart failure


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'insuffisance cardiaque se définit comme une inadéquation entre les besoins métaboliques et la capacité du cœur à assurer son rôle de pompe. Le concept de la transplantation de cellules souches ou progénitrices dans le myocarde pathologique pourrait être prévenue par l'apport précoce de cellules myogéniques. Cette « cardiomyoplastie cellulaire » a pour but ultime une amélioration des performances contractiles du coeur. Le travail présenté ici est le fruit d'une collaboration entre un centre de recherche chirurgical (IMM Recherche), et une unité de l'Institut Pasteur, spécialisée dans la biologie du développement et en particulier dans la myogenèse. Une grosse partie de l'étude a été de développer un modèle fiable et reproductible de cardiomyopathie dilatée sur un gros animal, le mouton. Parallèlement, la validation des techniques de préparation cellulaire sans culture a été entreprise. L'absence de culture est ici le cœur de l'originalité de notre démarche. Nos premières tentatives de faisabilité ont apporté formellement la preuve de la possibilité de ne pas cultiver les cellules satellites et de les voir se développer dans le myocarde sain. Cette préparation cellulaire a ensuite été implantée de manière autologue sur un modèle de préparation ventriculaire droite avant détransposition, puis sur le modèle de cardiomyopathie dilatée. Nos résultats démontrent bien une amélioration fonctionnelle sur ce dernier modèle. Une partie centrale de notre démarche a également été de valider des méthodes de traçage cellulaire, par des méthodes chimiques, puis par l'exploitation d'un modèle porcin très consanguin, permettant, en théorie, la greffe de cellules mâles chez les femelles.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (203 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 337 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2007) 029
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.