Elie Wiesel : un écrivain : témoignage et littérarité : de La Nuit au déploiement d’une oeuvre

par Delphine Auffret

Thèse de doctorat en Histoire et sémiologie du texte et de l'image

Sous la direction de Anny Dayan-Rosenman.

Le président du jury était Éric Marty.

Le jury était composé de Carine Trévisan.

Les rapporteurs étaient Catherine Coquio, Anne Grynberg.


  • Résumé

    Notre étude de l’œuvre d’Elie Wiesel, rescapé de la Shoah, se base sur l’apparente contradiction entre certains de ses propos sur le témoignage (refus de la fiction, de l’esthétisation) et la dimension littéraire de ses textes (témoignages, romans, récits, théâtre). Elle se divise en quatre parties. Dans un premier temps, nous nous attachons à une définition du témoignage, notion complexe, à travers la vision d’un fondateur critique (Jean-Norton Cru) des approches sociologiques (Michael Pollak, Renaud Dulong) et le travail d’une psychanalyste (Régine Waintrater) avant d’explorer la position de Wiesel quant à la fonction et la valeur du témoignage. Dans un deuxième temps, nous établissons, à travers une étude poétique de La Nuit et une étude thématique de l’œuvre, le lien étroit qu’entretiennent témoignage et littérarité dans les textes wieseliens. Une troisième partie, nous permet d’explorer le métissage au coeur de l’écriture de Wiesel. Métissage qui constitue un aspect particulier de son témoignage, tendu entre deux pôles majeurs : celui de la tradition juive (yiddish et hassidique) ashkénaze et celui de la culture occidentale (France, Etats-Unis) de l’immédiat après-guerre. Une quatrième partie explore dans l’œuvre de Wiesel des cycles qui sont les indices permettant de la considérer comme un ensemble construit, une œuvre testimoniale mais aussi littéraire, vivante, en évolution. Notre conclusion évoque l’avenir de ce témoignage dont l’existence est liée, pour l’instant, plus au corps périssable du témoin qu’à la prise de conscience de la valeur littéraire objective des textes, dimension que notre travail a voulu mettre en évidence.

  • Titre traduit

    Elie Wiesel. A writer : Testimony and literarity : the development of an œuvre, from Night onwards


  • Résumé

    At the centre of our study of the work of Shoah survivor Elie Wiesel, is the apparent contradiction between certain of his statements concerning the bearing of witness (the refusal of fiction, of aesthetisation) and the literary dimension of his texts (testimonies, novels, tales, theatre works). The study is comprised of four sections. The first deals with the complex notion of testimony as approached variously by a pioneering critic (Jean-Norton Cru), sociologists (Michael Pollak, Renaud Dulong) and a psychoanalyst (Régine Waintrater) and goes on to explore Wiesel’s own stated position concerning the value and function of testimony. In the second section we establish, by means of a poetical study of Night and a thematic study of the œuvre, the close links between testimony and literarity in Wiesel’s texts. In the third section we investigate the hybridization that is at the core of Wiesel’s writing. This hybridization constitutes a particular aspect of his testimony, situated as it is between the twin poles of the Ashkenazi (Yiddish and Hassidic) tradition and the western culture (France, USA) of the immediate post-war. The fourth part explores cycles present in Wiesel’s œuvre. The presence of these cycles allows us to consider the latter as a constructed whole; as a testimony but also as a lively and evolving work of literature. Our conclusion evokes the possible future of a testimony, which is, at present, more associated with the finite corporeal presence of the witness than with an awareness of the objective literary value of the texts. It is this literary value that our study aims to demonstrate.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2009 par Bord de l'eau à [Latresne]

Elie Wiesel : un témoin face à l'écriture


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (580 p.)
  • Annexes : 547 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TL (2007) 090
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2009 par Bord de l'eau à [Latresne]

Informations

  • Sous le titre : Elie Wiesel : un témoin face à l'écriture
  • Dans la collection : Nouveaux classiques
  • Détails : 1 vol. (319 p.)
  • ISBN : 978-2-356-87042-1
  • Annexes : Bibliogr. p. 309-319
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.