Lire et écrire la fuite d'esclaves dans le monde atlantique : essai d'interprétation comparée et "coopérante" à partir des annonces d'esclaves en fuite, Louisiane, Jamaïque et Caroline du sud (1801-1815) : une histoire culturelle et diplomatique

par Jean-Pierre Le Glaunec

Thèse de doctorat en Langue et cultures des sociétés anglophones

Sous la direction de Marie-Jeanne Rossignol.

Soutenue en 2007

à Paris 7 .


  • Résumé

    Cette thèse est une tentative d'histoire biographique, sociale et culturelle d'environ six mille esclaves fugitifs annoncés dans les gazettes de trois sociétés esclavagistes du monde atlantique au début du 19e siècle : la Louisiane, la caroline du sud et la jamaïque. Le propos développé pendant neuf chapitres est de faire pour la première fois des annonces de fuite des textes et objets d'histoire à part entière, et plus seulement des documents ou pré-textes. On a pour cela interrogé les annonces de fuite en ce qu'elles représentent à la fois une forme d'écriture et de lecture, ou pour être plus précis, en ce qu'elles représentent la forme d'écriture et de lecture de la fuite d'esclaves alors la plus répandue, et la seule publique, dans le monde atlantique Faire des annonces de fuite des objets d'histoire, les analyser comme une forme d'écriture et de lecture, exige de dépasser les unités de temps et de lieu classiques de l'histoire monographique de la fuite d'esclaves. L'enjeu n'est pas de mieux comprendre les annonces de fuite d'une région, la louisiane par exemple, au contact de deux autres, la jamaïque et la caroline du sud, mais de se laisser surprendr par une confrontation de textes au premier abord tous identiques ou au moins très semblables. On se propose de lire les annonces de fuite en les plaçant enfin au centre de l'histoire, en les lisant pour ce qu'elles sont, c'est-à-dire des micro-récits de micro-histoires à mettre en lien, à lire, à relire et à relier sans fin.

  • Titre traduit

    Reading and writing the runaways in the early modern atlantic : a comparative and "cooperative" interpretation based on the runaway slave advertisements published in Louisiana, Jamaica and South Carolina between 1801 and 1815


  • Résumé

    My dissertation is intended to serve as a biographical, social and cultural history of about 6,000 runaway slaves advertised in the newspapers 0f three slave societes 0f the early modern atlantic world : louisiana, south carolina, and jamaica. My central argument is to study runaway ads as texts and objects 0f history, and not simply as documents or pre-texts easily quantified and understood. I have attempted to consider the ads as a form 0f writing and reading, or to be more precise, as the major public form of reading and writing about fugitive slaves in the early modern atlantic world. Doing so means departing from the usual spatial and temporal boundaries of monographic history. The purpose is not study one particular region, for example louisiana, through the spectrum of jamaica and south carolina, but to leave the possibility open to be surprised by the confrontation of texts apparently identical or at least constructed along the same patterns. I here propose to place runaway ads at the centre of history and to read them for what they are : micro-narratives of micro-histories to be read and linked again and again.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 6 vol. (614;271;627;519 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Réf. p. 494-540

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2007) 087

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12127
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.