Noms de Faust : traits du sinthome dans le Mythe de Faust

par Pedro Heliodoro de Moraes Branco Tavares

Thèse de doctorat en Recherche en psychopathologie et psychanalyse

Sous la direction de Marie-Claude Lambotte et de Sérgio Medeiros.

Soutenue en 2007

à Paris 7 .


  • Résumé

    La présente thèse est le résultat d'une étude sur l'interface entre Psychanalyse et Littérature. Les innovations théoriques de la psychanalyse proposées dans les derniers séminaires de Jacques Lacan, particulièrement dans le 23eme : Le Sinthome, font échos aux œuvres littéraires sur le mythe de Faust - de Johann W. Goethe, Thomas Mann et Fernando Pessoa. En soulevant des questions telles que les constructions « fictive-biographiques », la répétition et les nominations à propos de Faust, nous essayons de démontrer, à partir du processus du pacte, la transformation du concept psychanalytique de symptôme dans la catégorie du Sinthome. Ceci pourrait être compris comme un genre de savoir-faire - une nouvelle et « hérétique » façon d'articuler les registres du Réel, du Symbolique et de l'Imaginaire (RSI) - avec ce qui était à l'origine de la souffrance, en tournant le symptôme - compris comme un héritage de manque et d'interdiction - en quelque chose de propre et de singulière invention

  • Titre traduit

    Names of Faust : lines of sinthome in the myth of Faust


  • Résumé

    The present thesis is the result of a study on the interface between Psychoanalysis and Literature concerning literary works pertaining to the myth of Faust, written by Johann W. Goethe, Thomas Mann and Fernando Pessoa. It specifically addresses psychoanalytical theoretical innovations proposed in the last Seminars by Jacques Lacan, in particular the 23rd, Le Sinthome. Through an investigation of questions such as the "fictional-biographical” constructions, repetition and nominations concerning Faust, we intend to demonstrate, from the process of the pact, the transformation of the psychoanalytical concept of symptom into the category of the sinthome, which may be understood as a type of savoir-faire - a new and "heretical" way of articulating the registers of the Real, the Symbolic and the Imaginary (RSI). The essence of this new vision lies in a reconceptualization of the origin of the suffering, turning the symptom, comprehended as a legacy of lack and interdiction, into something of one's own and singular invention

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (608 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 219 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2007) 065

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10411
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.