La logique du franchissement dans la psychanalyse : le schéma optique de Jacques Lacan : un modèle pour penser la cure et la fin de l'analyse

par Adrian Vodovosoff

Thèse de doctorat en Psychopathologie fondamentale et psychanalyse

Sous la direction de Alain Vanier.

Soutenue en 2007

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Lacan propose le modèle optique dans son premier Séminaire en 1954 pour penser la cure, rendre compte de ses obstacles et commencer à chercher une réponse à l'impasse freudienne de la fin d'analyse organisée autour de l'angoisse de castration. Comment et à quelles conditions cet obstacle freudien saurait-il être dépassé ? Notre thèse s'appuie sur le constat d'une antinomie dans la théorie lacanienne entre l'angoisse de morcellement et l'angoisse de complétude. Cette antinomie trouve ses racines dans la théorie freudienne et renferme la clé de la butée de la fin d'analyse. Mettre en perspective cette impasse avec la passe lacanienne permet de revenir sur la logique du franchissement en tant que méthode psychanalytique. Nous suivons trois fils directeur pour essayer de tracer les contours de cette logique : celui de la théorie, de la clinique et de la transmission, qui nous font revenir aux textes psychanalytiques de Freud, de Lacan, mais aussi d'autres analystes tels que Mélanie Klein. La reprise du schéma optique dans les années 60 permet de mesurer le pas fait de Freud à Lacan, depuis la butée de la castration jusqu'au franchissement de l'angoisse. Après avoir montré que les différentes instances articulées par le schéma débouchent sur une clinique de l'idéal et du désir, nous voyons que le fantasme donne son cadre au franchissement et permet de penser la fin de l'analyse. Nous réinterrogeons ainsi le nouage fondamental entre l'angoisse et le désir. Pour développer en acte la perspective du franchissement, pour articuler théorie et clinique, nous adoptons la méthode du commentaire de texte, discipline indispensable selon Lacan dans la formation des analystes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (530 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 175 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2007) 038

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10234
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.