Adler face à Freud : une différence à sauvegarder

par Alessandra Zambelli

Thèse de doctorat en Recherches en psychanalyse

Sous la direction de Jacques André.

Soutenue en 2007

à Paris 7 .


  • Résumé

    La thèse chercher à éclaircir la différence fondamentale entre deux fondateurs de la psychanalyse: Sigmund Freud et Alfred Adler et, ainsi, à rétablir un dialogue interrompu Elle valorise l'hétérogénéité épistémologique des deux pensées pour apprendre à les écouter. Dès 1911, Adler trouve sa théorie en s'inspirant du philosophe néo-kantien et pragmatiste Hans Vaihinger. Son œuvre conduit Adler à remodeler l'univers de l'inconscient et des pulsions selon le système téléologique des fictions. Le premier chapitre, «Paradigmes du corps, paradigmes de l'esprit», décrit la formation d'Alfred Adler, sa rencontre avec Freud, et leur séparation. On y trouve la comparaison du paradigme corporel adlérien avec celui de Maurice Merleau-Ponty. La thèse s'appuie sur les analyses de Jean Laplanche pour accéder à la dimension épistémologique du schisme. Elle considère, dans le deuxième chapitre, la thématique de l'angoisse et son impact sur la théorie des pulsions, dans le cas notamment de la structuration du surmoi. Par la suite elle analyse les structures de l'inconscient freudienne et adlérienne, en suivant l'analyse du narcissisme jusqu'à la pulsion de mort, la théorie de la sexualité infantile et de la libido. La relation à l'autre devient la pierre angulaire de la différence entre les deux psychanalyses. Une théorie de la douleur est formuler comme hypothèse théorique implicite à la base du système psychologique adlérien. ^quatrième chapitre, propose la description exhaustive du système adlérien, à partir de sa racine kantienne jusqu'au changement décisif paradigmatique du 1911, lié à Vaihinger. La notion de Gemeinschaftsgefuhl (sentiment d'appartenance, sentiment de communauté), est située au cœur même de son système fïctionnel et téléologique. Le cinquième chapitre, présente autant le schéma classique de la thérapie adlérienne commentée par la pratique contemporaine, que le débat actuel interne à la IAIP (International association of Individual Psychology).


  • Résumé

    Our thesis attempts to put into clear in what fundamentally differ two founders of Psychoanalysis, Sigmund Freud et Alfred Adler, and to restate a possible dialogue between them. Since 1911, Adler reaches the essentiels of its own theory by inspiring himself to Hans Vaihinger, a neo-Kantian and pragmatist philosopher. Vahinger's work led Adler to reshape the realm of the Unconscious and unconscious drives through the teleological System of fictions. This thesis relies upon the analyses of Jean Laplanche in order to gain access to the epistemological dimension of Freud's and Adler's schism. A very detailed analysis is supplied of the main subjects and themes on which they split apart (on the matter of anguish, drives, super-ego, narcissism, death-instinct, children sexuality, libido). But the corner-stone of our study consists in the relationship-to-the-Other as established by Adler and as missing in Freud. Our thesis centres upon the relevance of philosophy for any general approach to psyco-analytical problems. We have indeed devoted a large amount of our inquiry to definite aspects of philosophers like Merleau-Ponty, Michel Henry and Heidegger. But truly to the core of our subject, the Kantian and Vahingerian genesis of Adler's own concept of Gemeinschaftsgefühl (feeling of belonging, community-feeling, social feeling), has been located at the very heart of his fictive and teleological System. We have finally tried to reflect upon the place that Adler's psychoanalysis occupies today within the IAIP (International Association of Individual Psychology).

Autres versions

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par l'Harmattan à Paris

Adler face à Freud : une différence à sauvegarder : dialogue intime entre les deux matrices de la psychothérapie psychanalytique


Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par l'Harmattan à Paris

Adler face à Freud : une différence à sauvegarder : dialogue intime entre les deux matrices de la psychothérapie psychanalytique

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (292 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 904 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2007) 031

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10112
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par l'Harmattan à Paris

Informations

  • Sous le titre : Adler face à Freud : une différence à sauvegarder : dialogue intime entre les deux matrices de la psychothérapie psychanalytique
  • Détails : 1 vol. (302 p.)
  • Notes : Autre tirage en 2017.
  • ISBN : 978-2-343-03767-7
  • Annexes : Bibliogr. et liste de sites Internet p. 285-297. Notes bibliogr. Glossaire
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Acheter en ligne

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par l'Harmattan à Paris

Informations

  • Sous le titre : Adler face à Freud : une différence à sauvegarder : dialogue intime entre les deux matrices de la psychothérapie psychanalytique
  • Détails : 1 vol. (302 p.)
  • Notes : Autre tirage en 2017.
  • ISBN : 978-2-343-03767-7
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier. Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.