Il y a de l'image : Maurice Blanchot et l'image minimale de la littérature

par Kai Gohara

Thèse de doctorat en Histoire et sémiologie du texte et de l'image

Sous la direction de Christophe Bident.

Soutenue en 2007

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    « Parler (écrire), ce n'est pas voir », affirme Maurice Blanchot (1907-2003). Ce n'est pas voir, mais entrer en rapport avec I' « image ». Pourtant, quelle est cette « image » étrange, séparée du « voir » et rattachée du « parler (écrire) » ? Si Blanchot parle souvent de « fascination » de l'« image » dans ses textes sur la littérature malgré sa critique de la conception opti-centrique de la littérature, qu'est-ce que cela signifie au fond ? On sait que Blanchot a présenté un concept saisissant de « ressemblance cadavérique » dans son article sur l'image : « Les deux versions de l'imaginaire ». L'important n'est cependant pas de dégager ce concept en le distinguant de la conception blanchotienne de la littérature, mais de l'examiner et l'élucider dans la mesure où il soutient fondamentalement celle-ci. La présente étude propose d'analyser, dans cette optique, les textes de Blanchot principalement dans les années quarante et cinquante. Dans un premier temps, elle explore les articles abordant explicitement la question de l'image, pour faire ressortir une logique immanente de la « ressemblance cadavérique ». La deuxième partie, dans laquelle le mot « figure » sert de fil conducteur, est consacrée à éclaircir l'image comme langage littéraire. Toutes ces analyses permettent de conclure ceci : Blanchot n'avait pas une pensée iconoclaste sur la littérature, mais il pensait qu'une sorte d'image minimale, qui est la condition de possibilité - F« il y a » - de l'image représentative, était indispensable justement pour résister à celle-ci. Il reconnaissait ainsi, dans la littérature, la passion de la figuration.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (433 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 438 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2007) 012

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10011
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.