La Revue Blanche (1891-1903) : la critique littéraire et la littérature en question

par Cécile Barraud

Thèse de doctorat en Histoire et sémiologie du texte et de l'image

Sous la direction de Éric Marty.

Soutenue en 2007

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'apparition de la Revue Blanche dans le champ intellectuel correspond à un phénomène caractéristique de la fin de siècle, la prolifération des « petites revues » littéraires. Espace neuf d'expérimentation et de création, sans dogme et sans école, la Revue Blanche se distingue cependant de celles-ci par une évolution singulière qui la conduit à devenir, de simple cahier de littérature, un modèle de grande revue intellectuelle. L'analyse des textes de création et de critique littéraire parus entre 1891 et 1903 permet de mettre en évidence la manière dont la littérature, fondement de la revue, cause première et active mais aussi composante présente jusqu'au dernier numéro, se transforme et y entraîne à son tour des changements profonds. Participant d'un même acte d'écriture et de discours, la littérature et la critique littéraire apparaissent indissociables et exemplaires de tous les autres processus critiques à l'oeuvre dans la Revue Blanche. Prendre pour objet d'étude le fait littéraire, la manière dont il influence et impose les transformations, dont lui-même les subit, les perçoit et les reflète, revient à suivre les mouvements par lesquels la Revue Blanche développe son extraordinaire progression vers le monde. Fondée sur le développement du Moi, l'individualisme et l'exaltation de la figure tutélaire de Maurice Barrès, elle se déploie ensuite, à travers les voies de la critique et de l'imaginaire, vers le débat et la polémique, jusqu'à l'émergence, après l'affaire Dreyfus, de la figure de ('"intellectuel" : synthèse du politique et du littéraire, celle-ci manifeste une ambivalence hautement emblématique de l'histoire de la Revue Blanche.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (433 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 438 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2007) 011

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 9929
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.