La lecture, l'étrange visage de l'amour dans l'oeuvre de Pascal Quignard

par Agnès Cousin de Ravel

Thèse de doctorat en Histoire et sémiologie

Sous la direction de Julia Kristeva.

Soutenue en 2007

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La singularité de l'œuvre de Pascal Quignard réside dans la correspondance problématique entre les deux expériences vitales de la lecture et de l'amour, dans le nouage de deux discours sur chacune d'elles, visant, non une approche théorique, mais une recherche du vrai, dans la coalescence de l'intime et du spirituel, dans un lieu antérieur au langage, en amont de toute image représentable. Pour mettre au jour cette correspondance, nous montrons d'abord que, dans les contes de Pascal Quignard, l'expérience de la lecture, ancrée dans l'expérience sensible de l'amour, met au jour la douleur du lien originaire à la mère, fait entendre une voix qui s'écoute dans le silence, rendant possible ainsi l'écriture comme quête du mot perdu. Puis, nous montrons, que la correspondance se pense à partir d'un discours approfondi sur l'amour placé sous le double interdit du regard et de la voix, amour lié au perdu, articulé sur ce qui est le plus originaire en chacun de soi, l'empreinte du Jadis et qui est tout autant quête d'une impossible reconnaissance, qu'expérience des limites de soi, traversée de soi vers l'autre, dans ce qui constitue le sujet du désir et du manque, au bord du vide. Enfin, nous mettons en évidence l'ambivalence mortelle de la lecture, et qui est, en cela, l'étrange visage de l'amour. Nous étudions les modalités énonciatives de leur correspondance qui constitue l'une et l'autre des deux expériences, au cœur même du langage, comme ouverture vers l'écriture. Notre étude se fonde, en appui sur les écrits de J. Kristeva, sur une double approche littéraire et psychanalytique, en considérant le texte dans sa dynamique de production.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (373 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 382 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2007) 007

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 9943
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.