Représentations socio-économiques et culturelles des migrants seereer à Dakar et création de l'association Ndef Leng : Analyse sociologique et perspectives de développement

par Mame Birame Ndiaye

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de André-Marcel d' Ans.

Soutenue en 2007

à Paris 7 .


  • Résumé

    La société traditionnelle seereer est une société paysanne fondée sur une agriculture de subsistance. Pendant longtemps, la culture du mil, du sorgho et du maïs associée à un élevage extensif ont constitué son activité principale. Cette agriculture était rendue excédentaire grâce à la fertilité des sols et à l'abondance des pluies. A partir des années 30, cette société va connaître de profondes mutations sur le plan social, économique et culturel. D'abord par l'introduction de la culture arachidière destinée à la commercialisation ensuite par la mise en place d'une politique de déplacement de populations d'une zone à forte densité sur une autre moyennement peuplée et enfin par l'héritage colonial du Sénégal indépendant. L'épuisement progressif des sols lié à une surexploitation combiné à la poussée démographique ont engendré des difficultés d'accès à la terre. Dakar la capitale sénégalaise sera ainsi le point de chute de ces populations menacées par la crise. Malgré des conditions de vie difficiles, à l'origine de la création de la fédération des associations seereer à Dakar "Ndef Leng" pour la promotion de la culture et la réhabilitation de son parlé menacé, les flux ne diminuent pas et au final un phénomène qui touche tous les âges en activité.


  • Résumé

    Seereer traditional society is a peasant society based on subsistence farming. For a long time its main activity was millet, sorghum and corn farming, together with extensive livestock farming. Agricultural surpluses were made possible thanks to soil fertility and abundance of rain. Since the 1930's this society experienced profound social, economic and cultural mutations. First, through the introduction of cash crop peanut farming, then through the displacement of population policy from densely populated areas to less populated ones, and finally through the colonial legacy of independent Senegal. The progressive exhaustion of soils due to overexploitation combined with population pressure led to difficult access to land. The capital city of Senegal, Dakar, thus turned into the final destination of this population at risk. Despite harsh living conditions, leading to the creation of the federation of Seereer NGO's in Dakar, "Ndef Leng", which aims also at promoting the culture and endangered language of the Seereer, migration flows, involving all age groups, have not been stemmed.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (693 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 1073 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2007) 006

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 9908
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MFiche 223/3732
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.