Diagnostic des accidents vasculaires cérébraux (AVC) ischémiques aigus - scanner et IRM

par Wlachovská Bohdana

Thèse de doctorat en Médecine

Sous la direction de Claude Marsault.

Soutenue en 2007

à Paris 6 .


  • Résumé

    Jusqu‘a la fin des années 1980, la méthode diagnostic de choix des patients presentants un accident vasculaire aigu était le scanner sans injection afin d exclure une hemoreragie intracranienne. Avec l´introduction de la thrombolyse en 1995 (par rtPA = recombinant tissue plasminogen activator), comme un des traitements des AVC ischemiques dans les 3 premières heures (thrombolyse intraveineuse) ou 6 heures (thrombolyse intraarterielle) après la survenue du déficit, les possibilites de diagnostic precoce d´AVC ont augmentées. L´essai thérapeutique NINDS (National Institute of Neurological Disorders and Stroke) a démontrée a la fois une diminution significative du nombre de patients avec déficit moteur important et a la fois une augmentation du risque d´hémorragie intracranienne et de mort dans les premiérs 10 jours apres traitement. Le risque d´hemorragie augmente avec le delai entre l´installation des symptomps et la thrombolyse. Le pronostic des patients avec traitement commencé avant 3 heures est meilleur en comparaison avec celui des patients traités entre 3 et 6 heures. Le but des thérapeutiques thrombolytiques est d´interrompre l´extension progressive de la nécrose de tissu cérébral à partir de la zone de pénombre et ainsi de favoriser la récupération neurologique en restaurant l´activité fonctionnelle dans la pénombre ischémique. La question fondamentale qui est posé à l´imagerie dans le cadre du diagnostic d´AVC aigu, est de choisir des candidats ne presentant pas de criteres d´exclusion a une thrombolyse afin d´eviter les complications. L´imagerie dans le diagnostic d´AVC doit: - distinguer une lesion hémorragique, - distinguer le tissu cérébral abimé de façon reversible („tissue at risk“ = pénombre) et irreversible,- identifier les lesions stenooclusives au niveau des artéres intracraniennes et cervicales, - identifier le risque d´hemorragie augmenté. L’imagerie de diffusion de l’IRM a montré sa superiorité dans le diagnostic des lésions ischémiques aigues. L´IRM n´est pas accesible dans toutes les hopitaux, rarement accesible 24 heures par jour et 7 jours sur 7, il y a des patients avec contraindications (pacemaker, certains implants métalliques) et des patients dans un etat grave qu’on ne peux examiner à l´IRM. Les scanners sont plus accesibles, moins chers que l´IRM et ils sont souvent accesibles meme dans les petits hopiteaux regionaux. Pour ces raisons il est necessaire de realiser les examens scanographiques des AVC à la phase aigue, en utilisant le protocole multimodal sur des scanners multibarrettes (scanner sans injection, scanner de perfusion, angioscanner). Nos resultats confirment que la sensibilité du scanner de perfusion dans le diagnostic d’accidents vasculaires ischémiques aigus (94%) est superieure à celle du scanner sans injection. Le scanner de perfusion confirme une etroite corrélation entre la taille de l’infarctus cérébral sur les cartographies de perfusion (CBF,CBV,TTP) et celle en séquence de diffusion. On retrouve une bonne corrélation entre la taille de l’infarctus cérébral sur les images sources d’angioscanner et la séquence de diffusion, mais seulement dans le cas de lésion étendue. D’autre part nos resultats soulignent la faible sensibilité des images sources d’angioscanner en ce qui concerne les lésions de petite taille. Le scanner utilisant le protocole multimodal est une méthode diagnostic accessible, abordable et rapide pour les patients presentant un AVC aigu, qui peut aider a la prise de decision therapeutique et peut conduire a un meilleur pronostic.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (57 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 45-55

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2007 725
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.