Transformation des masses d'eau dans les mers indonésiennes

par Ariane Koch-Larrouy

Thèse de doctorat en Océanographie physique

Sous la direction de Gurvan Madec.

Soutenue en 2007

à Paris 6 .


  • Résumé

    L’objectif de cette thèse est de déterminer, de représenter et de quantifier les processus responsables de la très forte transformation des masses d’eau dans les mers indonésiennes. L’approche consiste à utiliser un modèle de circulation générale océanique forcé, en constante comparaison avec les observations. La première étape de ce travail de construire une nouvelle paramétrisation fondée sur des considérations physiques et contrainte par l’énergie de la marée interne. Elle permet de reproduire les masses d’eau dans chacun des sous-bassins des mers indonésiennes en bon accord avec les observations. Elle génère un mélange intense dans la thermocline dont l’intensité moyenne est très comparable à celle estimée à partir des observations. Cette simulation et l’utilisation conjointe de diagnostiques complémentaires très puissants ont permis de quantifier la transformation des masses d’eau. Cette solution a été confrontée aux observations afin de fournir de nouvelles explications permettant d’interpréter les observations. Il est montré que la marée joue un rôle dominant dans cette transformation. Elle est responsable de flux diapycnaux très intenses seuls capables de reproduire la langue d’eau froide et douce dans la thermocline, caractéristique de l’eau indonésienne dans l’Océan Indien. Ce mélange intense dans la thermocline rétroagit sur le forçage et permet à l’océan d’absorber deux fois plus de chaleur (20 W/m2). Finalement, la transformation est étudiée le long des trajectoires de l’ITF et les eaux formées sont reliées à leur origine avec une quantification des échanges de sel et de température.

  • Titre traduit

    Water mass transformation in the indonesian seas


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (VIII-171 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 161-171. 150 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2007 621
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.