Etudes des mécanismes pathologiques en cause dans l'agrégation de la GFAP mutée dans la maladie d'Alexander, une atteinte primaire de l'astrocyte aboutissant à une leucodystrophie

par Cyril Mignot

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Danielle Pham-Dinh.

Soutenue en 2007

à Paris 6 .


  • Résumé

    La maladie d’Alexander est une maladie neurodégénérative due à des mutations hétérozygotes dans la GFAP, filament intermédiaire majoritaire de l’astrocyte mature, conduisant à la formation d’agrégats La conséquence des mutations de la GFAP sur la formation du cytosquelette astrocytaire, la façon dont les agrégats se forment et l’induction potentielle de processus de défense cellulaires restent à déterminer. Nous avons étudié différentes mutations de la GFAP dans des astrocytes murins sauvages ou dépourvus de GFAP et/ou de vimentine et dans des cellules SW13. Dans les astrocytes, la GFAP mutée produit un réseau ou des agrégats, tandis que la protéine sauvage produit un réseau. La dynamique de la GFAP mutée a été étudiée en vidéo-microscopie. Dans les astrocytes, les agrégats peuvent se déplacer de façon centrifuge et disparaître. Le plus souvent ils se rassemblent près du noyau, ce qui est fréquemment associé à la mort cellulaire et correspond à la formation d’aggresomes. Les petites protéines du stress et le système ubiquitine-protéasome pourraient être impliqués dans la désagrégation, tandis que l’autophagie ne semble pas sollicitée. Nous montrons par ailleurs que l’intégration de GFAP mutée dans un réseau de filament formé par la vimentine prévient la formation des agrégats d’une manière dépendante de la quantité de GFAP exprimée. En conclusion, l’agrégation de la GFAP mutée semble dépendre de la mise en place de mécanismes de défense cellulaire, dont les protéines chaperonnes et le système ubiquitine-protéasome, et de la quantité de GFAP et de vimentine produite par l’astrocyte.

  • Titre traduit

    Study of the mechanisms involved in the aggregation of mutated GFAP causing Alexander disease, a primary astrocytic disorder


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (76 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 66-76

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2007 477
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.