Variabilité phénotypique au sein des interactions hôte - parasite : les effets de l'environnement et leurs conséquences pour l'évolution

par Simon Fellous

Thèse de doctorat en Écologie

Sous la direction de Jacob Koella.

Soutenue en 2007

à Paris 6 .


  • Résumé

    Au cours de cette thèse trois sources de variabilité phénotypique des parasites ont été étudiées : l’hôte, les autres parasites présents dans l’hôte et l’environnement autour de l’hôte. Nos travaux ont montré que A. Culicis modifiait sa stratégie de transmission en fonction du sexe de son hôte de manière à optimiser celle-ci chez les deux sexes. Nous avons observé que le résultat de la compétition entre A. Culicis et V. Culicis dans un même hôte dépendait de l’interaction de leur deux doses infectieuses et des ressources disponibles pour l’hôte. Nous avons également montré que deux parasites pouvaient interférer sans être simultanément dans le même hôte : le développement de V. Culicis et son effet sur celui de son hôte dépendaient de la combinaison de son génotype avec celui du parasite qui infectait la mère de l’hôte. Enfin, nous avons étudié de façon théorique comment une relation de parasitisme pouvait évoluer vers le mutualisme grâce aux variations de l’environnement de l’hôte.

  • Titre traduit

    Phenotypic variability in host - parasite interactions : environmental effects and their consequences for evolution


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (200 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 38-44. 80 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2007 430
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.