Facteurs cellulaires contrôlant l'agrégation des protéines à expansion de polyglutamine

par Erwann Rousseau

Thèse de doctorat en Biochimie et biologie cellulaire

Sous la direction de Anne Bertolotti.

Soutenue en 2007

à Paris 6 .


  • Résumé

    Les maladies neurodégénératives telles que les maladies de Huntington, de Parkinson et d’Alzheimer ont la caractéristique commune de présenter des agrégats de protéines spécifiques dans les neurones des patients atteints par ces pathologies. Le mécanisme par lequel ces structures se forment est encore inconnu. L’objectif de ce travail a consisté en l’étude du mécanisme d’agrégation des protéines à expansion de polyglutamine. Nous avons découvert que l’environnement cellulaire joue un rôle critique dans la capacité à s’agréger des protéines à expansion de polyglutamine (Rousseau et al. , 2004). Ce travail suggère l’existence de modulateurs de l’agrégation des protéines à expansion de polyglutamine. En cherchant des modulateurs d’agrégation nous avons découvert que les sous unités chaperons du protéasome 19S, Rpt6 et Rpt4, augmentent l’agrégation de la protéine Huntingtine dans les cellules, alors que la réduction du niveau de Rpt6 par ARN interférence diminue la quantité de Huntingtine agrégée. Si la Huntingtine mutante est adressée au protéasome de manière ubiquitine indépendante, elle est très facilement dégradée. L’agrégation des protéines Huntingtine mutante n’est pas la conséquence d’une inhibition de l’activité protéolytique du protéasome mais fait suite à un découplage entre l’activité de dépliement médiée par le protéasome 19S et l’activité protéolytique du protéasome 20S. Ces travaux révèlent le rôle clef de l’environnement cellulaire et particulièrement du protéasome 19S dans le mécanisme d’agrégation des protéines à expansion de polyglutamine

  • Titre traduit

    Cellular factors controlling mutant huntingtin aggregation


  • Résumé

    Aggregates deposition in neurons of patients is a generic feature of neurodegenerative diseases like Huntington’s disease, Parkinson and Alzheimer’s diseases. The mechanism of aggregates formation is unknown. The aim of this thesis is to study the mechanism of polyglutamine proteins aggregation. We have discovered that cellular environment plays a central role in the polyglutamine protein aggregation mechanism (Rousseau et al. , 2004). This suggested that some factors modulate polyglutamine protein aggregation in cells. Looking for these factors, we found that two subunits of the 19S proteasome, Rpt6 and Rpt4 enhance the aggregation of the Huntingtin protein in cells. Down regulation of Rpt6 by siRNA decreases Huntingtin inclusion formation. When targeted to the proteasome by a ubiquitin independent pathway mutant Huntingtin is efficiently degraded. Aggregation of mutant Huntingtin protein is not a consequence of a proteasome proteolytic failure but is elicited when unfolding by the chaperone subunits of the 19S particle is uncoupled from proteolysis by the 20S proteasome. This work highlights the key role for cellular environment and particularly 19S proteasome in the control of polyglutamine protein aggregation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([115] f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 46-53. 151 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2007 375
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.