Mesures électrochimiques locales pour l'étude de la corrosion du fer par piqûre

par Nicolas Portail

Thèse de doctorat en Électrochimie. Corrosion

Sous la direction de Claude Gabrielli.

Soutenue en 2007

à Paris 6 .


  • Résumé

    Une piqûre est décrite comme étant une attaque concentrée sur une petite portion de surface dont l’évolution reste très imprévisible. Les techniques électrochimiques classiques sont très utilisées pour étudier ces problèmes mais ne peuvent pas décrire le développement d’une piqûre isolée. Ce travail a donc concerné la mise en œuvre de protocoles expérimentaux permettant d'étudier une piqûre unique à partir de mesures électrochimiques locales. Pour y parvenir, le microscope électrochimique à balayage a été utilisé pour la génération de la piqûre. Les résultats obtenus ont notamment permis de corréler différents paramètres avec l'initiation et la propagation de la piqûre. Les produits de corrosion ont pu être déterminés en fonction de l’électrolyte. L’utilisation de couplages a permis notamment la détermination du degré d'oxydation du Fer dissous et de caractériser l'évolution de la piqûre.

  • Titre traduit

    Local electrochemical methods for studying pitting corrosion of iron


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (205 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 193-204. 201 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2007 370
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.