Synthèse et évaluation biologique de nouveaux dérivés organométalliques du tamoxifène pour le diagnostic et le traitement du cancer du sein

par Anh Nguyen

Thèse de doctorat en Chimie bioorganométallique

Sous la direction de Gérard Jaouen.

Soutenue en 2007

à Paris 6 .


  • Résumé

    Pour améliorer le diagnostic et le traitement du cancer du sein, des composés ciblant le récepteur des œstrogènes sont étudiés. L'intérêt des dérivés organométalliques robustes est qu'on peut moduler leurs applications selon le métal introduit. Pour la première fois, une entité ferrocénique a été substituée à la chaîne-clé aminée du squelette de l'antiœstrogène hydroxytamoxifène. Différentes variations structurelles ont été explorées pour optimiser leurs propriétés biologiques. Cependant, en plus d'une activité antiproliférative, certains de ces composés ferrocéniques peuvent aussi servir de précurseurs stables pour la synthèse de radiopharmaceutiques, suivant une réaction d'échange de ligands. Enfin, pour améliorer leur biodisponibilité, des composés ferrocéniques ont été incorporés dans des nanoparticules. Leur petite taille et la libération tardive des principes actifs sont en accord avec une persistance accrue dans la circulation sanguine et une activité anticancéreuse prometteuse.

  • Titre traduit

    Synthesis and biological assessment of organometallic tamoxifen derivatives for the diagnosis and the treatment of breast cancer


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (VIII-[158] f.)
  • Annexes : Bibliogr. f.130-151. 205 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2007 364
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.