Etude des paramètres immunologiques et immunopathologiques des patients infectés par le virus de l'immunodéficience humaine et asymptomatiques à long terme

par Valérie Martinez

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Brigitte Autran.

Soutenue en 2007

à Paris 6 .


  • Résumé

    « Etude des paramètres immunologiques et immunopathologiques des patients infectés par le virus de l’immunodéficience humaine et asymptomatiques à long terme » Comme nous avons pu le voir dans ce travail de thèse, les sujets infectés par le Virus de l’Immunodéficience Humaine (VIH) et asymptomatiques à long terme (ALT) montrent des caractéristiques immunitaires remarquables permettant d’analyser de façon fine l’équilibre entre réplication virale contenue, réponses immunes et conséquences immunopathologiques de ces réponses et/ou de la réplication virale. Les réponses immunes T en particulier CD4 semblent jouent un rôle clé dans le maintien du statut asymptomatique à long terme mais il n’est pas possible de définir précisément si l’intensité exceptionnelle de ces réponses est cause ou conséquence du contrôle du VIH. Nos résultats préliminaires sur l’étude de l’expression des récepteurs aux cytokines IL-15 et IL-7 suggèrent que les cellules anti-VIH expriment des pourcentages plus élevés d’expression de la chaîne  du récepteur à l’IL-15 que les cellules CD8 totales. Cette expression est associée à une activation intense et un état de différenciation plus avancé contrairement à l’expression de chaîne  du récepteur à l’IL-7. Par ailleurs, le développement d’une réponse autoimmune en particulier la production d’autoanticorps anticardiolipines au cours de l’infection par le VIH apparaît comme lié aux paramètres de réplication virale, à l’existence d’anticorps neutralisants dirigés contre la gp41 et/ou la gp120 et à l’activation T CD4. De même, il n’est pas encore possible de définir les mécanismes de causalité ni la pathogénicité de ces manifestations Les progrès dans les connaissances et la compréhension des facteurs participant à l’absence de progression de l’infection par le VIH sont primordiaux et ouvrent la possibilité, en l’absence de guérison et de vaccin efficace, de pouvoir conférer un jour ce statut à l’ensemble des patients infectés par le VIH-1.

  • Titre traduit

    Studies on immunologic and immunopathologic parameters in HIV infected patients with long term non progression (LTNP)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( [300] f.)
  • Annexes : Bibliogr. f.116-146. 531 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2007 358
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.