Rôle des homéoprotéines six au cours de la myogenèse chez la souris

par Julien Giordani

Thèse de doctorat en Génétique humaine

Sous la direction de Pascal Maire.

Soutenue en 2007

à Paris 6 .


  • Résumé

    Chez la souris, Six1 et Six4 sont impliqués dans la myogenèse. Les mutants Six1-/- et Six1-/-Six4-/- présentent une hypoplasie musculaire sévère. Chez l’adulte, la surexpression de Six1 et de son co-facteur Eya1 conduit à un changement du type de fibre d’un phénotype lent vers un phénotype rapide. Les résultats présentés dans ce manuscrit montrent que les protéines SIX sont nécessaires à l’expression de Myf5 dans les bourgeons de membre d’embryon de souris, en se fixant sur un site MEF3 présent dans un enhancer de 145pb spécifique de ces structures. La mutation de ce site abolit l’expression d’un transgène rapporteur LacZ dans ces bourgeons à E11. 5. Enfin, l’analyse des transcriptômes sauvage et Six1-/-Six4-/- au stade précoce de E10. 5 montre une perte d’expression spécifique des marqueurs moléculaires des fibres de type contractile rapide. Ce modèle de double KO pourrait dès lors servir d’outil à la caractérisation de marqueurs précoces de détermination du lignage myofibrillaire rapide.

  • Titre traduit

    Role of six homeoproteins in mice myogenesis


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (231 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f.202-231. 336 réf. bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2007 334
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.