Amélioration du diagnostic non invasif de la fibrose hépatique chez les sujets infectés par le virus de l'hépatite C

par Rachel Morra

Thèse de doctorat en Physiologie et physiopathologie

Sous la direction de Thierry Poynard.

Soutenue en 2007

à Paris 6 .


  • Résumé

    Dans l’hépatite C, le virus provoque des lésions hépatiques. La gravité de la maladie est due à l’accumulation de composants de la matrice extracellulaire : la fibrose. Pour estimer la gravité des lésions, la ponction biopsie hépatique a été longtemps considérée comme le critère de référence. Cependant, les limites de la biopsie ont justifié la mise au point de méthodes alternatives non invasives. Le premier test sérique reconnu par la Haute Autorité de Santé comme une méthode diagnostique de référence en première intention chez des patients atteints d’hépatite C a été le FibroTest. Le but de ce travail a été de présenter des travaux originaux sur l’utilisation du FibroTest comme outil de dépistage de la fibrose et sur la mise au point de biomarqueurs utilisant la protéomique. Les spectrométries de masse SELDI-TOF et MALDI-TOF ont ainsi permis d’identifier des combinaisons de biomarqueurs permettant d’améliorer la valeur diagnostique observée avec le test de référence.

  • Titre traduit

    Improving non invasive diagnosis of liver fibrosis in patients infected by the hepatitis C virus


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (112 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 100-112. 242 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2007 245
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.