Mécanismes neurobiologiques sous-tendant le développement des douleurs neuropathiques céphaliques verus extra-céphaliques chez le rat

par Alban Latrémolière

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Michel Hamon.

Soutenue en 2007

à Paris 6 .


  • Résumé

    Le but de ce travail a été de tenter de déterminer quelles cascades physiopathologiques étaient mises en place à la suite d’une lésion nerveuse dans le territoire céphalique vs extra-céphalique. Nous avons étudié deux modèles de douleurs neuropathiques induites par la lésion du nerf infra-orbitaire (modèle IoN-CCI, territoire céphalique) ou sciatique (modèle SN-CCI, territoire extra-céphalique) chez le rat. Nous avons montré que la cytokine IL-6 jouait un rôle majeur dans la sensibilisation centrale (activation microgliale, induction du facteur de transcription ATF3) chez les rats SN-CCI mais pas chez les rats IoN-CCI. Cette différence entre les deux modèles pourrait expliquer l’effet antalgique d’un traitement avec de la minocycline (antibiotique présentant des propriétés neuroprotectrices et d’inhibition de l’activation microgliale) uniquement détecté chez les rats SN-CCI. Nos données confirment l’existence de mécanismes physiopathologiques distincts entre les rats IoN-CCI et SN-CCI

  • Titre traduit

    Pathophysiological pathways involved in the development of cephalic versus extra-cephalic neuropathic pain in rodents


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([278] p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 148-170.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2007 234
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.