De la progestérone à l'activation du MPF dans l'ovocyte de Xénope : quels rôles pour H-Ras et la kinase Myt1 ?

par Melina Gaffré

Thèse de doctorat en Biologie du développement

Sous la direction de Catherine Jessus.

Soutenue en 2007

à Paris 6 .


  • Résumé

    L’objectif était d’améliorer la compréhension des mécanismes présidant à l’activation du MPF (M-Phase promoting Factor). Le modèle d’étude a été les divisions méiotiques de l’ovocyte de Xénope. Ils sont naturellement bloqués en prophase de méiose I. En réponse à la progestérone, ils reprennent la méiose et se re-bloquent en métaphase II en attente de la fécondation. Ce processus, appelé maturation méiotique, est sous le contrôle du complexe Cdc2-Cycline B, facteur universel de division des cellules eucaryotes. Nous avons étudié la régulation de Myt1, une kinase qui catalyse les phosphorylations inhibitrice sur la protéine Cdc2 et est donc responsable du maintien du MPF sous une forme inactive pendant la phase G2. L’activation du MPF repose sur la conversion du stock de pré-MPF inactif en stock de MPF actif, suite à la déphosphorylation activatrice de Cdc2 par la phosphatase Cdc25, et à l’inhibition de Myt1. Nous avons montré que l’activité de Cdc2 était nécessaire à l’inhibition de Myt1 et que deux kinases, p90Rsk et Plx1, sont recrutées l’une ou l’autre pour contribuer à cette inhibition. Puis, nous avons étudié l’implication de la protéine H-Ras lors de la reprise de la méiose. Nous avons montré que l’injection de H-Ras induit la reprise de la méiose par le recrutement d’une PI3 kinase particulière. Cette voie, bien que présente et activable dans l’ovocyte, n’est pas recrutée in vivo par la progestérone en conditions normales. L’ovocyte est donc équipé de plusieurs voies de signalisation fonctionnellement redondantes, qui peuvent être recrutées dans des conditions pathologiques pour assurer la reprise de la méiose quand les effecteurs normaux ne sont pas disponibles.

  • Titre traduit

    From progesterone to active MPF in Xenopus oocytes : what are the roles for H-Ras and the Myt1 kinase ?


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([160] f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 80-94. 360 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : Tn Paris 6 2007 205
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.