Lymphocytes T et autoimmunité associée au VHC

par David Saadoun

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de David Klatzmann.

Soutenue en 2007

à Paris 6 .


  • Résumé

    Les vascularites liées au virus de l’hépatite C (VHC) sont des maladies inflammatoires qui touchent 1 à 5% des patients infectés par le VHC. Plusieurs éléments suggèrent un rôle des lymphocytes T dans la genèse de ces complications. Nous avons étudié la différentiation lymphocytaire et mis en évidence une prédominance de lymphocytes T CD4+ et CD8+ Th1 dans les lésions hépatiques et neurologiques de ces patients. Les molécules de « homing » impliquées dans la migration de ces lymphocytes Th1 étaient surexprimées dans les lésions de vascularite neurologiques. Nous avons mis en évidence un déficit quantitatif de Tregs sanguin au cours des vascularites VHC. Ce déficit était corrigé sous traitement uniquement chez les patients répondeurs complets (virologiques et cliniques) suggérant un rôle important des Tregs dans la pathogénie des vascularites VHC. Ces résultats nous ont conduit à proposer un protocole thérapeutique utilisant de l’IL-2, cytokine essentielle à l’homéostasie des Treg, dans les vascularites VHC+ actives et réfractaires aux traitements conventionnels.

  • Titre traduit

    T lymphocytes and HCV-induced autoimmunity


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (185 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 134-151. 306 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2007 172
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.