Analyse des effets de l'exercice physique dans des modèles souris de maladies humaines sévères touchant le motoneurone

par Clément Grondard

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire

Sous la direction de Frédéric Charbonnier.

Soutenue en 2007

à Paris 6 .


  • Résumé

    L’amyotrophie spinale infantile (ASI) et la sclérose latérale amyotrophique (SLA) sont deux maladies neurodégénératives très graves. Nous avons analysé les effets de l’exercice physique dans des modèles souris de ces deux pathologies. La course est bénéfique dans le cas de l’ASI. Elle augmente la durée de vie, permet une neuroprotection et diminue l’atrophie musculaire due à la maladie. L’étude comparée des effets de la nage et de la course chez un modèle souris de la SLA montre que les deux types d’exercice sont neuroprotecteurs. Mais alors que la course protège plutôt les motoneurones d’unités motrices lentes, la nage préserve plutôt ceux des unités motrices rapides. Que ce soit dans l’ASI ou la SLA, l’exercice physique est très bénéfique. Ces études ouvrent la voie au développement de programmes d’entraînement pour les patients, permettront d’identifier ces mécanismes et de proposer de nouvelles voies thérapeutiques.

  • Titre traduit

    ˜The œeffects of the physical exercise in mouse models of two human neurodegenerativ diseases


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([I]-106 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 90-106

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2007 146
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.