Génétique moléculaire de la régulation épigénétique de l'activité d'un rétrotransposon de Drosophila melanogaster, le facteur I

par Xavier Dramard

Thèse de doctorat en Génétique

Sous la direction de Silke Jensen.

Soutenue en 2007

à Paris 6 .


  • Résumé

    Le facteur I, rétrotransposon LINE de la Drosophile, est un très bon modèle pour étudier in vivo la régulation de la transposition. Les résultats présentés dans cette thèse suggèrent que des ARN issus de séquences homologues au facteur I, défectives pour la transposition et présentes naturellement dans l’hétérochromatine péricentromérique, jouent un rôle dans la protection épigénétique naturelle du génome de la Drosophile contre le facteur I. Cette répression fait intervenir des mécanismes dépendant d’homologie, qui semblent être liés à l’«interférence ARN». La structure de la chromatine est impliquée dans la régulation de l’activité du facteur I, puisque des mutations affectant le gène codant la protéine HP1 diminuent l’activité de ce transposon. Nous montrons également l’existence de différentes formes de transcrits de facteurs I, dont certains sont actifs et d’autres sont inactifs pour la transposition. Les formes actives pourraient être produites par maturation des formes inactives, spécifiquement en contexte permissif.

  • Titre traduit

    Molecular genetics of the epigenetic regulation of a drosophila melanogaster retrotransposon, the I factor


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([153] f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 121-131. 176 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2007 138
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.