Le nucléosome centromérique et la fibre de chromatine

par Natalia Conde e Silva

Thèse de doctorat en Biologie moléculaire

Sous la direction de Ariel Prunell.

Soutenue en 2007

à Paris 6 .


  • Résumé

    Ce mémoire présente les résultats que j’ai obtenus pendant ces années passées au laboratoire de Biochimie de la Chromatine, le plus souvent en collaboration avec d’autres laboratoires en France, en Ukraine et aux Etats-Unis. Deux questions m’ont particulièrement intéressée : Structure et dynamique du nucléosome centromérique. Le centromère, qui permet la ségrégation des chromatides sœurs pendant la mitose, est un des plus gros complexes nucléaires. Alors qu’on connaît maintenant beaucoup des protéines qui le constituent, on ne savait pratiquement rien sur la structure et la dynamique du nucléosome centromérique, qui a la particularité de contenir un variant de H3 : CENP-A. La technique originale des minicercles, développée au laboratoire depuis de nombreuses années, a été ici irremplaçable. Les résultats, inattendus, nous ont permis de donner un élément de réponse à la question centrale du mécanisme de l’adressage de ce variant d’histone au centromère (article I). Réponse en rotation d’une fibre de chromatine. La réponse en traction d’une fibre de chromatine est relativement bien connue. Mais nous sommes les premiers à avoir étudié sa réponse en rotation, grâce à un système de pinces magnétiques. Les résultats ont permis de généraliser à la fibre de chromatine les notions d’états conformationnels du nucléosome (article II) et de transition chirale du tétrasome (un constituant du nucléosome), initialement mises au jour grâce au système des minicercles. On a ainsi montré que la transition chirale pouvait concerner le nucléosome entier, et pas seulement le tétrasome (article III).

  • Titre traduit

    ˜The œcentromeric nucleosome and the chromatin fiber


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 231p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.215-231. 187 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2007 131
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.