Limites du traitement de l'infection liée au virus de l'immunodéficience humaine de type 1 : aspects immuno-virologiques

par Corinne Amiel

Thèse de doctorat en Virologie

Sous la direction de Jean-Claude Nicolas.

Soutenue en 2007

à Paris 6 .


  • Résumé

    Les antirétroviraux du VIH-1 ont apporté un bénéfice clinique certain, mais gardent leurs limites. La restauration immune reste partielle avec défaut de sécrétion d’interleukine 2, de reconnaissance des antigènes de rappel et du VIH, déficit des lymphocytes T cytotoxiques anti-EBV. L’immunothérapie pourrait faire appel à l’IL-16 qui inhibe la transcription du VIH in vitro, ou au murabutide (immunomodulateur testé chez les patients en essai de phase I/IIa), qui améliore les réponses lymphoprolifératives aux antigènes du VIH. De plus, de nouveaux profils de mutations de résistance apparaissent dont l’impact sur la résistance et la capacité réplicative du virus est inconnue. Nous avons étudié par mutagenèse dirigée une nouvelle insertion sur le gène de la transcriptase inverse, la mutation au codon 68 associée aux mutations K65R et Q151M, et l’association T215F/K219E retrouvée chez les patients en échec virologique modéré sous analogues de la thymidine.

  • Titre traduit

    ˜The œlimits of HIV treatment : viro-immunological aspects


  • Résumé

    Antiretroviral therapy in HIV-1 infection leads to a dramatic clinical benefit with persistent immunological and virological limits. Restoration of immunity is partial : deficit in IL-2 secretion, in the lymphoproliferative responses to recall and HIV antigens, in EBV-specific cellular immune control. Non specific immunotherapy of HIV-1 would be helpful. Interleukin-16 inhibits HIV viral transcription in endogenously infected cells; murabutide, a synthetic analogue of muramylpeptide improves surrogate markers of antiviral immunity in phase I/IIa clinical trialsResistance mutations are easily emerging with ARV and new profiles appear. Directed mutagenesis was used to evaluate the impact of new mutations on resistance and replicative capacity of HIV variants. We studied a new insertion on the reverse transcriptase gene, substitution at codon 68 (mostly associated with K65R and Q151M), the K219E mutation in association with T215F in patients with moderate virological escape.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (280 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 204-227. 550 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2007 63
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.