Etude de facteurs prédictifs dans le traitement anticancéreux du cancer colorectal et broncho-pulmonaire

par Jean-François Côté

Thèse de doctorat en Pharmacologie et biologie cellulaires et moléculaires

Sous la direction de Pierre Laurent-Puig.


  • Résumé

    Les cancers colorectaux (CCR) et broncho-pulmonaires (CBP) sont des enjeux majeurs de santé publique. De nouvelles chimiothérapies très prometteuses, notamment les thérapies ciblées, sont disponibles. Une variabilité interindividuelle des chimiothérapies, tant sur l'efficacité que sur les effets indésirables, est connue mais difficile à prévoir ce qui limite leurs résultats. Il est donc important de rechercher des facteurs prédictifs de la réponse à la chimiothérapie en étudiant les caractéristiques de l'individu (pharmacogénétique) et de la tumeur (pharmacogénomique) par des outils moléculaires. Pour connaître les paramètres prédictifs de réponse aux chimiothérapies des CCR et CBP, nous avons démontré dans un premier travail que les mutations KRAS sont prédictives de la résistance au cétuximab dans le CCR métastatique. Dans un second travail, nous avons observé que les mutations de \'EGFR sont liées au carcinome bronchioloalvéolaire. Ainsi, l'identification de ce sous-type histologique particulier peut permettre de sélectionner des patients susceptibles de présenter une mutation de \'EGFR et de leur faire bénéficier d'un traitement anti-EGFR. Dans un troisième travail, nous avons montré l'impact clinique du polymorphisme-3156G>A d'UGTIAl sur la prédiction d'une toxicité hématologique chez les patients avec CCR recevant du CPT-11. Les techniques utilisées en pharmacogénétique et en pharmacogénomique vont continuer à s'améliorer, devenir plus performantes avec des coûts/bénéfices favorables et plus facilement disponibles. Elles aideront les médecins à prescrire la thérapie la mieux adaptée à chaque patient pour une approche de plus en plus personnalisée.

  • Titre traduit

    Study of predictive factors in the anticancer treatment of colorectal and broncho-pulmonary cancer


  • Résumé

    Colorectal (CRC) and broncho-pulmonary (BPC) cancers are major public health problems. Promising new treatments are available, notably targeted chemotherapies. Inter-individual variation in terms of efficacy and toxicity of the drugs are often difficult to predict, limiting the utility of these treatments. As these treatments are thus potentially ineffective and/or toxic, it is important to develop predictive factors for these variations in response. Molecular biological tools are available which can determine the characteristics of the individual (phannacogenetic) or his tumor (pharmacogenomic). In order to better understand the potential predictive parameters of these anticancer chemotherapies, we studied CRC and BPC from a histological and molecular standpoint. In the first study, we showed that KRAS mutations were predictive of resistance to cetuximab in metastatic CRC. In the second study, we showed that EGFR mutations were linked to the histological subgroup bronchioloalveolar carcinoma. The classification of bronchioloalveolar carcinoma allows the identification of patients likely to have an EGFR mutation and who could thus benefit from anti-EGFR treatment. The third study showed that the presence of the polymorphism -3156G>A of UGT1A1 allowed the prediction of hematological toxicity in patients with CRC treated with CPT-11. The techniques currently used in pharmacogenetics and pharmacogenomics will continue to improve, with increased cost/benefit ratios and availability. This will help physicians prescribe the treatment best adapted to each patient, and evolve towards a personalized approach to medical oncology.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (95 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 84-94

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TPHA 11522
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.