Modèles combinatoires implicites et résolution de problèmes en classe de 4ème : une étude des effets liés à la sémantique des situations

par Richard Rudat

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Sylvette Maury.

Soutenue en 2007

à Paris 5 .

Le jury était composé de Sylvette Maury, Denis Butlen, Annick Weil-Barais, Gérard Vergnaud.

Les rapporteurs étaient Denis Butlen, Annick Weil-Barais.


  • Résumé

    Dans ce travail on s'intéresse à certains effets liés à la sémantique des énoncés sur les procédures et processus de résolution de problèmes de combinatoire, soumis à des élèves de classe de quatrième. Notre objectif est de proposer un modèle relativement complet qui décrive les liens entre les productions et l'activité des élèves d'une part et les contextes sémantiques d'autre part. La principale variable étudiée concerne les modèles combinatoires implicites. Afin de relever l'ensemble des procédures observables, une première épreuve est organisée sous forme de devoir sur table. La deuxième épreuve a pour ambition de se placer au niveau des processus de résolution. Elle est organisée sous forme de travail en groupe. Une analyse du contenu des échanges permet d'appréhender les interprétations des énoncés. L'ensemble des observations nous conduit à définir deux modèles de résolution dominants avec quelques variantes.

  • Titre traduit

    Implicit combinatory models and resolutions of problems in third grade : a study of the effects linked to the wordings' semantics


  • Résumé

    This study focuses on the effect of semantic wording of combinatorial problems on the procedures and the problem solving processes used by third grade students. Our object is to propose a relatively comprehensive model describing existing links between students' productions and the semantic contexts. The main variable studied is the implicit combinatorial models. The first administrated task consists of an individual work and aims at identifying all types of discernible procedures. The second task was organized in group work and aims at identifying processes used in problem solving. The content analysis of interactions allows seizing students' interpretations of problems wording. The observations carried out leads us to define two dominant models in problem solving with a few variants.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (302 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 257-263

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11985
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.