Le début de l'apprentissage des nombres : comparaison entre la France et la Corée : observation de dyades parent-enfant dans un contexte de jeu (jeu de la marchande)

par Heeyean Cho

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Annick Weil-Barais et de Sylvette Maury.

Soutenue en 2007

à Paris 5 .


  • Résumé

    Les enquêtes internationales montrant des différences de performance très importantes dans le champ des mathématiques, cette thèse se propose de fournir des données comparatives pour deux pays, la Corée et la France, deux pays bien contrastés de ce point de vue. La comparaison porte sur les débuts de l'usage des nombres dans des contextes d'interaction parent-enfant à l'âge préscolaire, partant de l'idée que la famille contribue à transmettre des valeurs associées aux connaissances, ces valeurs étant supposées être déterminantes pour l'investissement ultérieur des enfants dans les apprentissages scolaires. Dix dyades parent-enfant coréen ont été filmées dans un contexte de jeu («jeu de la marchande») susceptible d'induire toutes sortes d'activités numériques (dénombrement, étiquetage, notation des quantités et des prix, réunion de collections, etc. ). Les enfants (des garçons et des filles) sont âgés de 3 à 6 ans. Dix dyades françaises comparables du point de vue du genre des partenaires de la dyade (garçon/fille ; père/mère) et du niveau socio-économique servent de référence pour la comparaison. Les données sont analysées du point de vue des activités proposées à l'enfant par l'adulte et des savoirs enjeu ainsi que de la manière dont l'adulte valorise ce que fait l'enfant. Ces données sont mises en regard des différences afférentes à la place des activités mathématiques à l'âge préscolaire dans les deux pays concernés par la comparaison.

  • Titre traduit

    The beginning of non formal learning of the numbers : comparaison between France and Korea : observation of parent-child dyads in a context of game ("merchandising game")


  • Résumé

    The international investigations showing important differences of performance in the field of mathematics, this thesis provides comparative data for two countries, Korea and France, which contrast well from this point of view. The comparison relates to the beginnings of the use of the numbers in contexts of interaction between parent and child at pre-school age are based on the idea that the family contributes to transmit values associated with knowledge; these values are supposed to be determining for the later investment of the children in the school apprenticeships. Ten dyads Korean parent-child were video-taped in a context of game ("merchandising game") suitable for inducing all kinds of numerical activities (enumeration, labelling, notation of the quantities and prices, meeting of collections, etc). The children (boys and girls) are aged from 3 to 6 years-old. Ten comparable French dyads according to parent's and children's gender (boy/girl; father/mother) and to the socio-economic level are used as reference for the comparison. The data are analyzed from the point of view of the activities suggested to the child by the adult and of the knowledge concerning the way in which the adult develops what the child makes. These data provide a sight of the differences related to the mathematical activities at pre-school age in the two countries.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (191 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 154-164. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12033
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.